BFM Business

Bouches-du-Rhône: éboulements et ruptures de caténaires perturbent le trafic ferroviaire 

Un TGV en gare - Illustration

Un TGV en gare - Illustration - Bertrand Guay - AFP

Plusieurs trains ont été immobilisés ce lundi soir dans deux communes voisines des Bouches-du-Rhône, à cause d'éboulements et de ruptures de caténaire.

Le trafic ferroviaire des Bouches-du-Rhône est perturbé ce lundi soir en raison d'éboulements survenus près de la commune de Miramas. Une douzaine de trains est impactée et quatre ont été supprimés, indique le quotidien local La Provence. Le journal évoque aussi des Intercités immobilisés.

En raison de l'éboulement de Miramas, de nombreux rochers bloquent la voie et empêchent toute circulation des trains. La circulation ne devrait reprendre que ce mardi, 15 heures. 

En gare de Saint-Chamas, dans la commune voisine, les trains ne peuvent pas circuler en raison d'une rupture de caténaire. 130 passagers sont actuellement en train d'être transférés dans un autre train, et une circulation alternée va être mise en place sur l'une des voies.

Le quotidien rapporte que les équipes d'astreintes se trouvent sur les lieux, et qu'elles estiment avoir cinq heures de travaux devant elles, avant que la circulation ne reprenne progressivement. Sur son compte Twitter, la SNCF indiquait vers 20 heures être en cours d'intervention sur la caténaire après un "incident électrique".

Jeanne Bulant