BFM Business

Boeing: le Dreamliner en passe de voler à nouveau

Le 787 pourrait bientôt voler à nouveau

Le 787 pourrait bientôt voler à nouveau - -

Après des semaines d'enquêtes, l'agence fédérale de l'aviation a donné son accord. Le nouveau système de batterie satisfait aux normes

Bonne nouvelle pour Boeing. L'agence fédérale de l'aviation vient de donner, ce vendredi 19 avril, son feu vert au nouveau système de batterie du Dreamliner. Il s'agit d'un pas décisif vers la reprise des vols commerciaux.

"La FAA a pris une nouvelle mesure permettant au Boeing 787 de reprendre les vols en approuvant les modifications de la conception du système de batterie du 787 proposées par Boeing", indique-t-elle dans un communiqué.

Une décision qui permet à Boeing de publier un bulletin de service et de réaliser les réparations sur les 50 appareils détenus par des compagnies aériennes dans le monde. Le 787 est interdit de vol dans le monde depuis le 17 janvier.

"La semaine prochaine, la FAA va publier des instructions aux opérateurs sur les changements à faire sur les appareils et va publier au registre fédérale la directive définitive qui permettra la reprise d'activité des Boeing 787 "Dreamliners" avec les modifications des systèmes de batteries. La directive prendra effet dès publication", a déclaré l'agence fédérale.

"La FAA va exiger des compagnies aériennes ayant des 787 qu'elles installent des systèmes de confinement et de ventilation, pour les systèmes de batteries principales et auxiliaires, et qu'elles remplacent les batteries et leurs chargeurs par des composants modifiés."

Un incident qui a coûté environ 600 millions de dollars

Boeing a consacré ces derniers mois à repenser la conception du système de batteries de l'avion et il a adressé au début du mois à la Federal Aviation Administration (FAA) les résultats des tests effectués sur le nouveau système.

L'immobilisation du Dreamliner après des incidents mettant en cause la sécurité des batteries lithium-ion de l'appareil a coûté 600 millions de dollars (460 millions d'euros) à Boeing selon des estimations et l'a obligé à interrompre les livraisons du 787.

Diane Lacaze