BFM Business

Automobile : rechute en mars, stabilité au 1er trimestre

PSA fait encore une fois mieux que le marché au 1er trimestre, avec une belle performance de Citroën notamment, +10%.

PSA fait encore une fois mieux que le marché au 1er trimestre, avec une belle performance de Citroën notamment, +10%. - Fabrice COFFRINI / AFP

Malgré une rechute de 2,3% sur le mois de mars, le marché automobile français reste globalement stable sur le 1er trimestre, à -0,6%.

Un marché ferme mais sans doute plus sélectif. Aux termes du mois de mars et du 1er trimestre, la physionomie du marché automobile français semble respecter ce que le CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobiles) prévoyait pour l'année. Après 5 mois consécutifs de baisse et un rebond de 2% en février, le marché a reculé de nouveau, d'un peu plus de 2% en mars. 

Malgré encore un peu de volatilité, on reste sur un marché qui tente de se stabiliser, sur fond d'entrée en vigueur de nouvelles normes d'émission CO2 et d'évolutions réglementaires qui ont perturbé les ventes. Avec comme fait marquant une plus grande sélectivité par groupes et par marques, en ce début d'année.

Le carton d'Alpine

Du côté des constructeurs, on remarque une nouvelle belle performance de PSA, +2,14% de croissance sur le 1er trimestre. Mais avec un contraste marqué suivant les marques. Si Peugeot a signé des records sur l'année précédente, le 1er trimestre 2019 voit les ventes baisser de 4%. Un essoufflement logique après quelques trimestres exceptionnels. Mais ce sont les autres marques qui prennent le relais, avec succès. Citroën signe une hausse de 10% de ses immatriculations, et surtout Opel, qui voit les siennes grimper de 13%.

Chez Renault, les immatriculations sont en baisse d'1,5%, avec un certain équilibre entre la marque Renault qui baisse de 4%, avec une gamme encore en cours de renouvellement (arrivée prochaine de la nouvelle Clio, le best-seller français), mais une belle hausse pour Dacia qui prend 5%. Mention spéciale pour la marque de sport Alpine, qui avec 847 voitures vendues sur le seul 1er trimestre, comptabilise une hausse de 2.630% sur un an !

Volkswagen à la reconquête

Bilan contrasté aussi pour les constructeurs étrangers. Et un fait marquant est à noter en ce début d'année, Volkswagen poursuit sa reconquête sur le marché français après une année 2018 compliquée. Les immatriculations du groupe sont en hausse de 5,6% sur le 1er trimestre, dont 9% pour la seule marque Volkswagen et +12% pour Skoda.

Beau bilan pour Daimler aussi, +11%, avec une hausse de 8,8% pour Mercedes, et un effet de base favorable pour les ventes de Smart, +43% sur les 3 premiers mois de l'année ! Toyota de son côté signe un trimestre stable, avec une petite hausse d'1,1%.

En revanche des tendances négatives qui perdurent chez Ford (-11%), chez Fiat-Chrysler (-16%) et surtout pour Nissan, pour qui le début d'année 2019 est décidément très compliqué, puisque ses immatriculations sont en retrait de 33%. La faute, pour ces 3 constructeurs, à des gammes plutôt vieillissantes, et surtout des taux d'émission de CO2 supérieurs à la moyenne des autres enseignes.