BFM Business

Autolib: PSA et Bolloré bientôt à l'assaut de Los Angeles?

Carlos Tavares table sur un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros d'ici à 2021 grâce aux "nouvelles mobilités"

Carlos Tavares table sur un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros d'ici à 2021 grâce aux "nouvelles mobilités" - Éric Piermont -AFP

Les deux groupes envisagent de créer une coentreprise pour développer un service similaire à Autolib dans plusieurs villes américaines, dont la Cité des Anges.

PSA et le groupe Bolloré mettent un peu plus le cap sur l'Amérique. Dès avril dernier, le constructeur français avait annoncé son intention de revenir aux États-Unis non pas pour y vendre des voitures mais pour y développer un service d'autopartage similaire à celui d'Autolib.

Ce lundi 12 mars, Carlos Tavares, le président du directoire de PSA, a donné davantage de précisions. "Nous sommes actuellement en train de travailler avec bon nombre de villes, dont la ville de Los Angeles, pour apporter une solution d'autopartage en coentreprise avec le groupe Bolloré" a-t-il affirmé lors d'une conférence sur la mobilité, selon des propos rapportés par l'agence Reuters. "Nous avons également d'autres discussions en cours", a-t-il ajouté.

Reuters rappelle qu'une partie du plan stratégique "Push to pass" ("accélérer pour réussir") de PSA est basé sur "les nouvelles mobilités", un créneau censé faire gagner 300 millions d'euros de revenus à PSA d'ici à 2021. Un chiffre dont Carlos Tavares reconnaît qu'il rester faible par rapport au reste de l'activité du groupe. Mais ces nouvelles activités doivent "permettre au groupe de maintenir un contact étroit avec les clients automobiles dans une période de mutation profonde des usages et des modes de consommation des véhicules", rapporte l'agence.

J.M.