BFM Business

Augustin de Romanet: "je veux faire une marque d'ADP"

Augustin de Romanet table sur une hausse du trafic aérien entre 2,7 à 3,2% en 2014.

Augustin de Romanet table sur une hausse du trafic aérien entre 2,7 à 3,2% en 2014. - -

Augustin de Romanet, président directeur général des Aéroports de Paris, est venu détailler sur BFM Business les perspectives d'évolution de son groupe. Parmi elles, rendre les aéroports plus conviviaux afin de faire face à la concurrence mondiale.

Tout juste renouvelé à la tête d'Aéroports de Paris (ADP) pour un second mandat de 5 ans, Augustin de Romanet est venu exposer ses perspectives de développement de ses activités, ce 31 juillet sur BFM Business.

Déjà, il mise sur une hausse du trafic aérien, puisque ADP a relevé ses perspectives de croissance de trafic entre 2,7 et 3,2%, contre 2% initialement. "Nous avons enregistré une croissance de 4,2% au premier semestre, même si le second semestre risque d'être un petit peu moins dynamique", souligne-t-il.

"Les catastrophes aériennes ont un impact réel, mais qui reste limité dans le temps et concerne des micromarchés" explique Augustin de Romanet.

Développer les services

Pour continuer à augmenter le trafic au sein de ses aéroports, le PDG mise beaucoup sur la qualité de services qui permettra de faire la différence avec la concurrence. "Nous voulons faire une marque d’Aéroports de Paris" explique-t-il.

"Nous sommes en concurrence, quand on va d’un point à l’autre de la planète, vous ne pouvez pas vous dispenser d’une connexion. Un avion ça fait 12.000 kilomètres et pas plus. Quand il doit faire 20.000 kilomètres, il doit s’arrêter. Du nord au sud, vous avez Londres, Amsterdam, Paris, Francfort, Istanbul, ou les pays du Golfe. Vous avez une dizaine de grands hub mondiaux en concurrence", détaille Augustin de Romanet.

Et pour s'imposer et attirer les voyageurs, il faut notamment multiplier les attentions à l'égard pour qu'ils soient à l'aise. Il faut donc améliorer l'accueil, la signalétique, les commerces, l'accès à la capitale. " Le taux de satisfaction a augmenté de 2 points en 2013", se félicite le PDG.

Et les investissements ne sont pas forcément énormes. "L’amélioration dont nous sommes le plus fier est celle qui a coûté le moins cher : c’est la fin des uniformes différents du personnel d’accueil qui ont désormais tous badge orange", explique Augustin de Romanet.

Des efforts ont aussi fait sur le personnel d'accueil : "nous avons recruté des collaborateurs qui restent devant les portes, ils évaluent si le voyageur est perdu et si oui, ils vont au-devant de lui".

C.C.