BFM Business

Au salon de Farnborough, Airbus débute sa moisson de contrats

L'avionneur européen a annoncé de nombreux accords, alors que le traditionnel salon de l'aéronautique a ouvert ses portes ce lundi.

Airbus a annoncé ce lundi, à l'ouverture du salon de l'aéronautique de Farnborough, avoir signé des engagements pour 27 A350, le dernier né de ses gros porteurs. Mais aussi 50 A320, son moyen-courrier vedette, pour une valeur totale de 14,3 milliards de dollars au prix catalogue.

La compagnie Sichuan Airlines a confirmé un accord conclu début 2018 pour 10 long-courriers A350 d'une valeur au prix catalogue de 2,8 milliards de dollars, a indiqué l'avionneur.

Le nouvel arrivant au sein de la compagnie sera déployé sur des liaisons long-courrier directes, comme par exemple entre la ville chinoise de Chengdu et l'Amérique du Nord ou l'Europe, a-t-il précisé.

Sichuan Airlines opère la flotte la plus importante d'Airbus en Chine avec plus de 130 appareils. Elle dessert plus de 30 liaisons internationales.

Elle va également exploiter quatre A350 en leasing, le premier de ces appareils devant lui être livré d'ici la fin de l'année, selon Airbus.

882 commandes fermes au total pour l'A350

La compagnie taïwanaise Starlux a de son côté annoncé avoir signé un protocole d'accord pour 17 A350 pour près de 6 milliards de dollars au prix catalogue (douze A350-1000 et cinq 350-900). Les livraisons devraient débuter fin 2021.

L'A350 est le dernier-né de la gamme des gros porteurs d'Airbus et est entré en service en 2014.

Sa consommation en carburant et ses émissions de CO2 sont inférieures de 25% par rapport aux avions du même type, selon l'avionneur.

A fin juin, Airbus a enregistré un total de 882 commandes fermes pour l'A350 de 46 clients dans le monde.

Dans la catégorie des mono-couloirs, la compagnie indienne Vistara a signé une lettre d'intention pour 13 A320neo, la version remotorisée du moyen-courrier vedette du constructeur.

Elle s'est également engagée avec des loueurs à ajouter 37 autres A320neo dans sa flotte, selon Airbus.

Ces 50 appareils représentent une valeur au prix catalogue de 5,5 milliards de dollars.

Y.D. avec AFP