BFM Business

Attentats à l'aéroport de Bruxelles: le hall des départs rouvre partiellement

Une installation temporaire sera mise en place à l'aéroport de Bruxelles.

Une installation temporaire sera mise en place à l'aéroport de Bruxelles. - Benoit Doppagne - AFP

"Le hall des départs de l'aéroport Bruxelles-Zaventem a été frappé par un attentat suicide le 22 mars. Ce 1er mai, il va en partie rouvrir ses portes."

Le hall des départs de l'aéroport de Bruxelles va rouvrir partiellement dimanche 1er mai. "Après une cérémonie de réouverture, les passagers de trois vols pourront s'enregistrer dimanche après-midi dans le hall de départ", a indiqué Brussels Airport, dans un communiqué.

Le hall des départs avait été en grande partie dévasté par l'attentat du 22 mars. L'aéroport a dû être complètement fermé au trafic passagers pendant douze jours. Il n'a rouvert le 3 avril que grâce à des installations temporaires permettant d'assurer 20% du trafic normal au départ, une capacité qui a depuis été progressivement augmentée.

Les passagers doivent arriver 3h en avance

À partir de lundi, l'enregistrement des vols se fera dans le hall de départ et les constructions temporaires, a indiqué Brussels Airport. "Dans le hall des départs, ce sont 111 comptoirs d'enregistrement qui sont repris en service en sus des 36 comptoirs d'enregistrement installés dans les constructions temporaires, ce qui augmente le nombre de comptoirs disponibles aux passagers et aux compagnies aériennes à 147", précise le communiqué. "La capacité de l'aéroport augmente jusqu'au moins 80% du nombre de passagers avant les attentats", a-t-il ajouté.

Comme dans les installations temporaires, les passagers doivent passer un pré-contrôle par les services policiers avant d'entrer dans le hall des départs. Pour cette raison, Brussels Airport demande aux passagers d'arriver à l'aéroport trois heures avant le départ de l'avion.

Les attentats perpétrés le 22 mars à Bruxelles, revendiqués par l'organisation État islamique, ont fait 32 morts au total, à l'aéroport et dans le métro de la capitale européenne.

D. L. avec AFP