BFM Business

Après Paris et Lyon, la Blue Car arrive bientôt à Bordeaux

Un service similaire à Autolib' sera bientôt disponible à Bordeaux, mais il sera entièrement privé, à l'initiative de Bolloré.

Un service similaire à Autolib' sera bientôt disponible à Bordeaux, mais il sera entièrement privé, à l'initiative de Bolloré. - -

Le groupe Bolloré poursuit le développement de ses voitures en libre-service. Sa Bluecar électrique sera disponible en autopartage à Bordeaux dès l’automne.

"BlueCub", c’est le petit nom du nouveau système de voitures électriques en libre-service qui sera installé dès novembre 2013 à Bordeaux. Comme à Paris et à Lyon, 90 Blue Car, produites par Bolloré, seront mises à disposition dans la communauté urbaine de Bordeaux (CUB).

Une quarantaine de stations et 180 bornes de rechargement seront installées avant la fin de l’année. A terme, 200 voitures électriques en libre-service doivent être mises en service d’ici à 2015. Ce projet devrait également créer entre 30 et 50 emplois, selon Vincent Bolloré.

20 millions d'euros d'investissement

Différence de taille avec l'Autolib’ parisienne, qui est une délégation du service public : "BlueCub" est à l’initiative seule du groupe Bolloré, qui supportera l’ensemble de l’investissement, soit 20 millions d’euros.

La communauté urbaine n’a fait que délivrer les autorisations. "Si cela ne marche pas, c’est nous qui en supporterons les conséquences", a indiqué Vincent Bolloré au quotidien Sud-Ouest.

Les tarifs d’utilisation de BlueCub ne sont pas encore arrêtés, mais il faudrait compter une vingtaine d’euros par mois ou une centaine d’euros par an. Le groupe Bolloré devra par ailleurs faire face à la concurrence d’Autocool, un autre service de voiture en libre partage, déjà présent à Bordeaux.

A LIRE AUSSI:

>> Bolloré lance Autolib aux Etats-Unis

>> L’Autolib’ désormais en vente libre

Audrey Dufour