BFM Business
Transports

Appel à la grève de pilotes de Ryanair en France le 23 et 24 juillet

Le syndicat majoritaire de pilotes SNPL remet la pression sur la direction de la compagnie aérienne low cost pour obtenir des augmentations de salaires.

Prendre l'avion au mois de juillet en France risque de s'apparenter à la roulette russe. Si la grève dans les aéroports parisiens le week-end prochain devrait être moins forte que prévu, du côté des compagnies aérienne, la pression ne retombe pas.

Le syndicat de pilotes SNPL a ainsi appelé jeudi à une grève chez Ryanair en France les 23 et 24 juillet prochains. Il concerne les pilotes des bases de Marseille, Toulouse, Bordeaux et Beauvais, précise le syndicat majoritaire, dans un communiqué.

Comme pour les salariés dans les aéroports, ceux des compagnies, notamment low cost, réclament des augmentations immédiates de salaire.

12 jours de grève en Espagne

Pilotes, hôtesses et stewards de Ryanair (mais aussi d'easyJet) sont particulièrement en première ligne dans ce grand conflit social dans l'aérien qui dure depuis des mois. Compagnies et aéroports ont été pris de court face à un rebond fort du trafic et une pénurie toute aussi forte de personnel.

Les salariés de la compagnie multiplient les actions en Europe. Ainsi, en Espagne, les syndicats ont annoncé l'arrêt du travail pour douze jours supplémentaires en juillet: du 12 au 15, du 18 au 21 et du 25 au 28 juillet dans les dix aéroports espagnols où opère la compagnie irlandaise.

En juin, le premier volet de la grève avait également concerné les salariés de la compagnie dans d'autres pays européens comme le Portugal, la Belgique, l'Italie, la France.

Olivier Chicheportiche