BFM Business

ANA achète 7 Airbus de plus

ANA veut développer ses lignes au Japon.

ANA veut développer ses lignes au Japon. - Kazuhiro Nogi - AFP

La compagnie aérienne japonaise va renforcer sa flotte avec sept A321. Mais elle n'oublie pas, pour autant, Boeing à qui elle commande trois 787 et cinq 737.

Pour renforcer sa flotte, le japonais ANA avait choisi l'an passé de ne plus se fournir exclusivement chez Boeing. Et Airbus va à nouveau profiter de ce revirement stratégique. La compagnie aérienne japonaise a en effet annoncé avoir passé commande de trois Boeing 787-10 et cinq 737-800 ainsi que quatre Airbus A321ceo et trois A321neo. Une répartition qui place l'avionneur européen à quasi égalité avec son rival américain. Le tout pour une valeur catalogue de 2,2 milliards de dollars.

ANA justifie ces nouveaux besoins par l'extension encore attendue des créneaux de vols dans les aéroports de Tokyo et d'une activité sur les lignes intérieures qui devrait augmenter.

ANA, devenue la première compagnie nippone en termes de chiffre d'affaires devant Japan Airlines (JAL), avait déjà annoncé en mars 2014 un ordre d'achat de 70 appareils, 40 auprès de Boeing (des 777 et 787) et 30 pour Airbus, de la famille A320neo.

Cela portait alors à 80 le nombre de 787 Dreamliner commandés par ANA, qui fut la compagnie de lancement de la première version (787-8), avant la deuxième (787-9), dont elle a reçu en juillet le premier exemplaire.

De quoi compenser les déboires avec Skymark

La nouvelle commande d'ANA va mettre un peu de baume au coeur d'Airbus qui a eu récemment de gros soucis avec la petite compagnie nippone Skymark.

Seule cliente japonaise de son très gros porteur A380, elle n'a pas été capable d'honorer les paiements et Airbus a été contraint de renoncer à les lui vendre. Finalement, Skymark a déposé le bilan mercredi. Même si ses avions devraient continuer à voler durant la période de redressement sous le contrôle d'un tribunal, la compagnie a décidé de ne plus employer les cinq Airbus A330 qu'elle exploitait en location.

C. C. avec AFP