BFM Business

American Airlines pourrait entrer au capital de China Southern

Les discussions entre American Airlines et China Southern seraient "avancées".

Les discussions entre American Airlines et China Southern seraient "avancées". - Robyn Beck - AFP

La compagnie chinoise a engagé des négociations avec son concurrent. La participation de la compagnie américaine pourrait avoisiner 200 millions de dollars.

China Southern, l'une trois grandes compagnies aériennes chinoises, a suspendu jeudi sa cotation à Shanghai et Hong Kong. Les Bourses de Shanghai et Shenzhen ont interrompu les échanges sur cet acteur majeur du ciel chinois, coté sur les deux places, à la demande de l'entreprise "dans l'attente d'une annonce relative à une éventuelle coopération stratégique majeure", selon les opérateurs boursiers.

Selon l'agence financière Bloomberg, qui cite sans les nommer des sources proches du dossier, la compagnie chinoise a engagé des négociations avec son emblématique concurrent d'outre-Pacifique American Airlines, avec pour objectif de faire entrer ce dernier à son capital. Ces discussions sont déjà "avancées", assure Bloomberg, selon qui la participation prise par l'américain pourrait avoisiner 200 millions de dollars -une somme modeste par rapport à la capitalisation de la compagnie publique chinoise, autour de 10 milliards de dollars. L'opération semble correspondre à l'objectif de Pékin d'ouvrir davantage ses groupes étatiques aux investisseurs privés.

Les deux compagnies appartiennent cependant à des alliances concurrentes: China Southern est membre du réseau SkyTeam, comme l'américain Delta et Air France-KLM, tandis qu'American Airlines appartient à l'alliance Oneworld -qui ne compte aucune compagnie chinoise parmi ses membres. En acquérant une participation dans China Southern, American Airlines, numéro un du transport aérien aux États-Unis, pourrait espérer nouer un partenariat alternatif lui permettant de renforcer sa présence sur le colossal marché chinois.

La Chine devrait dépasser les États-Unis

Dopé par l'essor d'une vaste classe moyenne et l'explosion de nouvelles routes régionales, le nombre de passagers en Chine devrait grimper de 6,4% en moyenne par an d'ici 2035 et la flotte d'avions commerciaux du pays devrait tripler en vingt ans, selon les prévisions de l'avionneur Boeing.

D'après l'Association internationale du transport aérien (IATA), la Chine devrait dépasser les États-Unis dès 2024 comme premier marché mondial en termes de passagers. S'il se concrétise, l'investissement d'American Airlines ne serait pas une première parmi les grandes compagnies chinoises: le hongkongais Cathay Pacific possède déjà plus de 15% d'Air China; et l'américain Delta a acquis en 2015 une participation de 3,55% au capital de China Eastern pour 450 millions de dollars. Tous deux membres de Skyteam, Delta et China Eastern disposent déjà d'accords de partage de codes sur des dizaines de destinations aux États-Unis et en Chine.

De son côté, Air France-KLM vient de refuser une offre d'un autre acteur clé du marché chinois, le groupe HNA, propriétaire de la compagnie Hainan Airlines. Ce dernier souhaitait prendre une participation dans le capital d'Air France-KLM.

D. L. avec AFP