BFM Business

Airbus renonce à une batterie au lithium pour son futur A350

Officiellement, cette décision ne modifie pas le calendrier de livraison de l'A350

Officiellement, cette décision ne modifie pas le calendrier de livraison de l'A350 - -

L’avionneur européen a préféré jouer la sécurité en renonçant à cette technologie, ce vendredi 15 février. Officiellement, cette décision n’aura pas d’incidence sur les livraisons du nouveau long-courrier.

Airbus préfère jouer la carte de la prudence, en renonçant à une batterie au lithium, ce vendredi 15 février. Le groupe a été visiblement refroidi par les déboires de son concurrent Boeing, dont les batteries au lithium ont pris feu dans plusieurs de ses 787. Résultat : ses Dreamliner sont cloués au sol depuis près d'un mois.

Pour éviter ce scénario catastrophe, Airbus décide donc de changer de technologie. Concrètement, les premiers A350 seront équipés avec des batteries au cadium, beaucoup plus stables.

Mais la filiale d’EADS n'abandonne pas totalement la technologie lithium. L'avionneur se réserve la possibilité d'y revenir, une fois toute la lumière faite sur les incidents chez Boeing.

Un calendrier serré

Officiellement cette décision n'aura pas d'impact sur le calendrier de livraison de l'A350. L'avion, qui a déjà deux ans de retards sur le calendrier initial, doit entrer en service au second semestre 2014.

Airbus fera le maximum pour éviter tout nouveau dérapage et devoir payer d'importantes pénalités de retards aux compagnies aériennes. Mais plusieurs experts jugent ce calendrier impossible aujourd'hui à respecter.

Mathieu Sevin