BFM Business

Airbus multiplie les commandes

"L'avionneur a annoncé ce vendredi 29 avril la finalisation d'une commande de Philippine Airlines, ainsi que des ordres passés par China Eastern Airlines et Delta Airlines."

Le premier trimestre avait été une période de disette pour Airbus. L'avionneur avait alors annoncé seulement 10 commandes nettes (c'est-à-dire les commandes brutes diminuées des annulations).

Le deuxième trimestre débute sous de bien meilleurs auspices. Ce vendredi 29 avril, le groupe a ainsi communiqué plusieurs commandes. Il a commencé par annoncer la finalisation d'une commande émise par Philippine Airlines portant sur six A350-900, un avion qu'Airbus a un peu de mal à vendre ces derniers temps, pour un prix catalogue de 1,85 milliard de dollars.

Airbus a enchaîné avec une commande de 20 A350-900 provenant de China Eastern Airlines avec cette fois un montant au prix catalogue de 6,1 milliards de dollars. Les performances de cet appareil "permettront à China Eastern Airlines d'atteindre ses ambitions pour développer et élargir efficacement son réseau de liaisons internationales", a assuré John Leahy, le directeur commercial d'Airbus cité dans le communiqué.

China Eastern Airlines exploite l'une des plus grandes flottes Airbus dans le monde avec près de 300 avions du constructeur européen actuellement en service, comprenant des modèles d'A320 et d'A330.

12 milliards de prises de commandes

Enfin, Airbus a encore engrangé une commande portant cette fois sur son avion court et moyen-courrier, l'A321.

37 appareils ont ainsi été achetés par la compagnie américaine Delta Airlines, pour une somme s'élevant, toujours au prix catalogue, à 4,2 milliards de dollars. "Cette dernière transaction vient s'ajouter aux précédentes commandes de Delta passées en 2013 et 2014 (...) de l'appareil de plus grande capacité de la famille A320", précise Airbus dans un communiqué.

Ce qui fait qu'en l'espace d'un jour l'avionneur a récolté des prises de commandes pour un total de 12,2 milliards de dollars. Chiffre qui reste, certes, à relativiser puisque il s'agit de prix catalogues, or les avionneurs octroient souvent des remises importantes à leurs clients pouvant aller jusqu'à 70% de ce tarif.

J.M. avec AFP