BFM Business

Air France-KLM subit la désaffection pour la "destination France"

La fréquentation des vols vers la France est toujours faible.

La fréquentation des vols vers la France est toujours faible. - Kenzo Tribouillard - AFP

Si le trafic passagers du groupe affiche une hausse de 2,8% au mois de septembre, il le doit surtout à la forte croissance de sa low cost Transavia. Car dans l’ensemble, la demande pour la France reste faible.

Le trafic passagers du groupe Air France-KLM a enregistré une hausse de 2,8% en septembre mais la demande pour la destination France reste faible, a annoncé le groupe lundi 10 octobre.

Hors Transavia, la branche low cost du groupe en pleine croissance, le trafic est en baisse de 0,9% à 7 millions de passagers pour les trois autres entités -Air France, KLM et HOP!- "en raison d'un déséquilibre entre l'offre et la demande sur les différentes régions du réseau et de la persistance du manque de dynamisme des flux vers la France", indique le groupe dans un communiqué.

L'activité du groupe souffre depuis plusieurs mois de l'effet conjugué des attentats qui ont ensanglanté Paris et Nice, des grèves observées par les pilotes d'Air France (du 11 au 14 juin) et de ses personnels navigants et commerciaux (PNC, du 27 juillet au 2 août), ainsi que d'une surcapacité en sièges dans plusieurs régions du monde.

Fort recul du nombre de voyageurs asiatiques venant en France

Le nombre de voyageurs asiatiques venant en France -en particulier du Japon et de Chine- a ainsi fortement baissé et rien que pour septembre, il a été en recul de 5,5%.

Si le nombre de passagers transportés en septembre par les compagnies françaises Air France et HOP! (4,4 millions) est en recul de 3,4%, celui de la compagnie néerlandaise KLM est en hausse de 3,5% à 2,7 millions.

L'activité low cost du groupe enregistre une forte hausse de 25% du nombre de passagers transportés, à 1,5 million, grâce à des ouvertures de ligne par Transavia à Paris et au développement de la base de Munich.

L'activité cargo du groupe affiche une recette unitaire à la tonne kilomètre offerte (RTKO) hors change en nette baisse comparée à septembre 2015 avec une capacité en baisse de 3,5%.

Y.D. avec AFP