BFM Business

Air France-KLM refuserait de renflouer Alitalia

Alitalia doit tenir un conseil d'administration, lundi.

Alitalia doit tenir un conseil d'administration, lundi. - -

Le groupe français refuserait de voler au secours de la compagnie aérienne italienne dont il est le premier actionnaire.Air France-KLM ne participerait donc pas à l'augmentation de capital d'Alitalia et laisserait sa participation se diluer.

Air France-KLM refuserait finalement de voler au secours d'Alitalia, la compagnie italienne dont le groupe détient actuellement 25% du capital et est, en conséquence, le premier actionnaire.

Selon le site internet du Figaro, ce lundi 11 novembre, le groupe français aurait décidé de ne pas participer à l'augmentation de capital de 300 millions d'euros d'Alitalia, une opération dont la date limite de souscription est fixée à jeudi minuit. Le groupe laisserait ainsi sa participation se diluer jusqu'à 10%.

De Juniac "découragé"

Air France-KLM, avait annoncé le 31 octobre avoir entièrement déprécié sa participation de 25% à la suite du projet d'augmentation de capital de la compagnie italienne.

Le PDG du groupe franco-néerlandais, Alexandre de Juniac, s'était notamment dit "offensé" et "découragé" de ne pas avoir été davantage associé aux discussions concernant l'avenir d'Alitalia.

Conseil d'administration mercredi

Alitalia a,par ailleurs, annoncé lundi avoir convoqué un conseil d'administration pour mercredi mais s'est refusé à en préciser l'ordre du jour.

Selon le journal Il Messagero, l'administrateur délégué d'Alitalia, Gabriele del Torchio, présentera mercredi au conseil un nouveau plan industriel prévoyant 4.000 suppressions d'emplois et 400 millions d'euros d'économies.

J.M. avec Reuters