BFM Business

80km/h: jackpot pour les ventes de boîtiers d'aide à la conduite et GPS

Les GPS pourraient connaître quelques déconvenues le 6 avril.

Les GPS pourraient connaître quelques déconvenues le 6 avril. - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Alors que la baisse de la limitation de vitesse entre en vigueur ce dimanche, les automobilistes se tournent vers les boîtiers ou applications offerts par Tom-Tom, Coyote ou Garmin.

Comment être sûr de bien respecter les limitations de vitesse? S’ils sont 76% à s’opposer au passage à 80km/h, selon un sondage CSA pour l’assureur Allianz paru cette semaine, les conducteurs semblent surtout à la recherche d’informations fiables sur la vitesse à respecter avec cette nouvelle mesure. Depuis plusieurs semaines, ils investissent ainsi dans les GPS et autres boîtiers d’aides à la conduite.

"Aujourd’hui, un GPS sert à savoir où je vais, mais aussi à donner des informations sur la conduite, rappelle Vincent Martinier, directeur de la communication de Tom-Tom. C’est une aide à la navigation qui donne aussi le trafic, les zones de danger, mais aussi la vitesse maximale autorisée".

Des ventes d'appareils multipliées par deux

Selon Tom-Tom, deux tiers des Français ne se seraient pas préparés à ce changement de limitation. Ils fréquentent donc assidûment les sites web comme les boutiques des fabricants.

"Depuis le début de la polémique en mars, la tendance est positive, que ce soit les ventes en boutique, ou bien les connexions sur notre site web. Nous voyons arriver de nouveaux clients inquiets, par la mesure, mais aussi par la capacité des boîtiers à leur apporter une information, explique Benoit Lambert, directeur général de Coyote. Si depuis quelques semaines, nous observions une hausse de 30%, depuis 10 jours, nous avons doublé nos ventes".

Le son de cloche est identique chez Tom-Tom. "La hausse des ventes est conjoncturelle. A cette période de l’année, les automobilistes achètent plus de GPS, avant les départs en vacances. Mais cette année, nous allons faire 40% de nos ventes annuelles sur les 3 mois d’année, nous explique Vincent Martinier. Des clients en profitent aussi pour changer leurs vieux GPS de 8 ou 10 ans, qui ne supportera pas la mise à jour, trop lourde". Cette mise à jour "critique" de la cartographie selon ces fabricants pèse en effet plusieurs gigas.

Tout l'enjeu: réussir la mise à jour

Sa réussite est un point-clé pour valider la forte demande des assistants d’aides à la conduite en magasin. Tom-Tom travaille ainsi depuis plusieurs mois à cette mise à jour, "l’une des plus critiques" de ces dernières années. Des voitures sillonnent les routes françaises. Des algorithmes reconnaissent ensuite les routes concernées, puis convertissent les panneaux qui annoncent un passage à 90 en un désormais passage à 80.

Depuis six mois chez Coyote, une équipe dédiée de 80 personnes travaille pour ce passage au 80km/h, afin de proposer la mise à jour de la cartographie des boîtiers dès maintenant. L’image est aussi en jeu, tant la fiabilité est attendue, et justifie aux yeux des consommateurs de payer un prix élevé pour des produits Coyote, Tom-Tom ou Garmin. Chez Tom-Tom, le premier boitier démarre à une centaine d’euros, pour grimper jusqu’à 300 euros, quand le GPS dispose d’une carte SIM embarquée par exemple. Chez Coyote, le boitier milieu de gamme coûte 119 euros, plus un abonnement de 12 euros par mois.

Pauline Ducamp