BFM Business

Stéphane Richard (Orange): "je n'ai pas imaginé une seconde rester à cette fonction"

Sur France Inter, le PDG d'Orange dit comprendre parfaitement la décision du conseil d'administration à qui il a proposé sa démission suite à sa condamnation en appel dans l'affaire Tapie.

"Je n'ai pas imaginé une seconde rester à cette fonction". Invité ce jeudi sur France Inter, le PDG d'Orange Stéphane Richard dit "accepter parfaitement" la décision du conseil d'administration de la société. Une décision qui fait suite à sa condamnation ce mercredi à un an de prison avec sursis dans l'affaire de l'arbitrage Tapie, condamnation qui rendait sa position intenable.

Stéphane Richard a en effet annoncé que le conseil d'administration avait accepté sa démission ce mercredi soir. Le patron restera néanmoins jusqu'en janvier prochain pour faire l'intérim.

"On nous fait souvent le reproche à nous les dirigeants d'entreprise de vouloir d'accrocher à nos postes. Dans mon cas personnel, il est évident que quand une décision comme ça est prise, je ne pouvais pas rester en poste, je n'ai jamais contesté cela".

Un bilan globalement positif à la tête d'Orange

Stéphane Richard quittera néanmoins l'opérateur historique sur un bilan globalement positif. Il a surtout été celui qui a ramené le calme et la cohésion dans l'entreprise suite à l'ère Didier Lombard marquée par un plan social violent et une vague de suicides.

"J'ai reçu des centaines de messages de salariés qui m'ont bouleversé, lance-t-il. Ma grande fierté est d'avoir retissé les liens, d'avoir amené de l'humanité dans cette entreprise. Mon principal regret, il y a des choses qu'on a ratées, j'aurais aimé faire un grand mouvement stratégique (une opération de consolidation, ndlr) mais je pense que c'est aujourd'hui impossible compte tenu du niveau de contraintes qui est le notre".
Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business