BFM Business

Uber se paye l’exclusivité sur le Super Bowl

Pour aller au Super Bowl qui se tient le 7 février à Santa-Clara (Californie), inutile d'appeler un taxi. Uber est le seul à avoir les droits pour pénétrer dans l'enceinte du Levi's Stadium.

Pour aller au Super Bowl qui se tient le 7 février à Santa-Clara (Californie), inutile d'appeler un taxi. Uber est le seul à avoir les droits pour pénétrer dans l'enceinte du Levi's Stadium. - Mike Lawrie - Getty Images North America/AFP

Pour avoir l’exclusivité du transport vers l’épreuve sportive la plus suivie des États-Unis, Uber aurait payé une somme conséquente. Les taxis et son concurrent Lyft n’auront pas accès à l’enceinte du stade.

Sur le Super Bowl, ce sera Uber ou rien. Aussi étonnant que cela paraisse, la plateforme a obtenu le droit d’être la seule compagnie de transport à pouvoir pénétrer dans l’enceinte du Levi’s Stadium de Santa Clara (Californie) le 7 février.

Ni ses concurrents, comme Lyft, ni même les taxis ne pourront accéder au stade. Ceux qui ne veulent pas prendre un Uber pourront utiliser leur propre moyen de transport, emprunter les services publics ou le Fan Express, un service de bus dédié à 55 dollars le trajet.

Des montants astronomiques

Selon le site Quartz, qui a dévoilé l’information, la somme payée par Uber pour obtenir le marché serait comprise entre 250.000 et 500.000 dollars. Toutefois, pour Business Insider, la somme pourrait être très supérieure à ces montants. 

En effet, le montant paraît faible pour être l’un des partenaires de la finale de la saison de football américain qui est suivie par des dizaines de millions de fans dans le monde entier. Pour cette occasion, le coût de 30 secondes de publicité sur NBC s’élève à 4,5 millions de dollars. Et pour assister au match, il faudra lâcher entre 1.500 et 8.000 euros.

Pour cette exclusivité, la plateforme de transport a dû payer le prix fort, mais c’est un sujet tabou. Ni Uber ni les organisateurs n’ont voulu commenter ce partenariat.

Pascal Samama