BFM Business

Sony a vendu 18,5 millions de PS4

La PS4, lancée fin novembre 2013, a connu un succès fulgurant.

La PS4, lancée fin novembre 2013, a connu un succès fulgurant. - Sébastien Berda - AFP

Depuis sa sortie en novembre 2013, 18,5 millions de PlayStation 4 ont été vendues. Dont 4 millions en cette fin d'année.

Les cyber-attaques contre Sony n'ont pas effrayé les fans. Le groupe japonais a indiqué, lundi 5 janvier, avoir écoulé 18,5 millions d'unités de sa dernière console de jeux vidéo PlayStation 4, dont un peu plus de 4 millions durant les fêtes de fin d'année. Cette console a été lancée en novembre 2013. "C'est un succès remarquable pour ces consoles", a commenté le patron du groupe, Kazuo Hirai, lors d'une conférence de presse à la veille de l'ouverture ce mardi à Las Vegas du salon annuel d'électronique grand public International CES.

Sony affirme que les ventes de jeux pour la PSY restent également solides, avec plus de 81,8 millions d'unités écoulées à ce jour, tandis que presque 11 millions de personnes se sont abonnées au réseau en ligne PlayStation Plus, qui permet d'utiliser la console pour accéder à des films, des programmes de télévision, de la musique et d'autres contenus numériques.

Représailles de Pyongyang

En décembre, les services en ligne de PlayStation avaient subi une cyberattaque. "Les réseaux de PlayStation et d'autres services de jeux ont été attaqués pendant les fêtes avec des hauts niveaux d'affluence afin de saturer les connexions à leurs serveurs", avait posté son blog Catherine Jensen, vice-présidente du service consommateur de la branche américaine de Sony, basée en Californie.

La mise hors ligne de ces réseaux avait commencé le jour de Noël où beaucoup de joueurs ont déballé leur nouvelle console et ont donc tenté de se connecter aux serveurs pour la première fois. Ces problèmes sont apparus au lendemain de la décision de Sony et de Microsoft de diffuser sur PlayStation et sur Xbox Video "L'Interview qui tue!", comédie des studios Sony sur une tentative d'assassinat orchestrée par la CIA du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Un mois auparavant, les studios Sony ont fait l'objet d'une attaque informatique massive que le FBI a attribué après enquête à la Corée du Nord. Pyongyang, qui s'était ouvertement déclaré hostile à la sortie de ce film, nie. Après avoir annulé dans un premier temps la sortie du film prévue le 25 décembre, Sony a fait volte-face et programmé sa sortie dans certaines salles de cinéma aux Etats-Unis le jour de Noël, et sur internet dès le 24 décembre, y compris à partir de la console Xbox et PlayStation.

D. L. avec AFP