BFM Business

Réserver ses vacances: les conseils de trois blogueurs voyage

-

- - BFMTV.com

Pour réserver son hôtel et ses billets d’avion, trois spécialistes vous donnent leurs astuces pour éviter que les vacances ne se transforment en cauchemar.

Les comparateurs de prix et les sites d’avis ont désormais remplacé les agences de voyages pour beaucoup de vacanciers. Pourtant, chercher un billet d’avion ou un hôtel peut parfois réserver de mauvaises surprises. Trois blogueurs spécialisés dans le voyage ont accepté de répondre aux questions de BFM Tech. Laurène Philippot de Carnet d'escapades, Laurent Claudel de One Chaï et Sarah Dawalibi de Le Blog de Sarah, livrent leurs conseils.

Faut-il utiliser les comparateurs de prix ?

Avis général: oui, à titre informatif, mais il vaut mieux acheter ses billets sur le site de la compagnie.

Laurène Philippot: Un grand oui! C'est en général ainsi que je trouve les meilleurs prix et c'est aussi un gain de temps. Rien n'empêche tout de même d'aller vérifier également le prix de la compagnie aérienne en direct ensuite, mais il est rarement plus bas. A titre personnel, j'utilise le plus souvent Skyscanner (qui a une option "Destination: partout", qui permet de trouver des tarifs avantageux à une date donnée lorsque l'on n'est pas fixé sur une destination!).
Laurent Claudel: Clairement oui. Les comparateurs restent tout de même la solution la plus simple pour avoir rapidement une idée des différentes options. Le plus souvent, ces comparateurs renvoient vers des agences de voyages en ligne. Mais je ne clique jamais sur ces liens. Je me contente de noter la compagnie aérienne qui offre ce qui semble me convenir le mieux, et je refais la même recherche directement sur son site. En cas de problème de vol annulé (quelle qu’en soit la raison), je traiterai directement avec la compagnie aérienne. Ça fait un intermédiaire de moins, c'est bien plus simple. Le service client de la plupart de ces agences de voyages est déplorable, donc on regrette vite les quelques euros économisés en cas de problème.
Sarah Dawalibi: Pour ma part, j’utilise plusieurs comparateurs de prix pour acheter un billet d’avion. Le premier sur lequel je vais voir, c’est le comparateur de Google: Matrix ITA. On ne peut pas y acheter les billets, mais c’est un très bon moteur de recherche pour trouver les compagnies aériennes et les dates les moins chères sur une destination. Je compare ensuite avec ce que je peux trouver sur Skyscanner. Ensuite, je fais une recherche directement sur les sites des compagnies aériennes. Si les tarifs sont les mêmes ou assez proches, je préfère acheter directement sur le site de la compagnie plutôt que sur un site intermédiaire. Les conditions d’échange/remboursement sont en général meilleures sur les sites des compagnies aériennes. C’est en tout cas un point essentiel à vérifier avant d’acheter: il faut bien lire les conditions.

Y a-t-il une bonne heure pour réserver ses billets ?

Avis général: pas vraiment

Laurène Philippot: Il paraît qu'il faudrait plutôt réserver son billet en plein milieu de la nuit, mais j'avoue ne m'être jamais levée à trois heures du matin pour acheter un billet d'avion.
Laurent Claudel: Le prix du billet d'avion ne varie pas vraiment en fonction de l'heure. Je ne l'ai en tout cas jamais constaté. Par contre, certaines agences de voyages en ligne facturent en plus du prix du billet des frais de dossier qui peuvent eux être plus élevés durant la soirée et minimum durant la nuit. Cette pratique semble néanmoins disparaître, car la loi encadre de plus en plus ces pratiques. Ça limite ces divers frais cachés qui apparaissent comme par miracle durant l'étape finale de la réservation en ligne.
Sarah Dawalibi: J’ai plusieurs fois entendu des voyageurs dire qu’ils avaient trouvé des bons prix en pleine nuit et en milieu de semaine, mardi dans la nuit ou mercredi dans la nuit, mais je ne l’ai jamais vérifié par moi-même… Je ne suis pas sûre que ça vaille le coup de veiller aussi tard pour trouver des bon prix.

Faut-il vider son historique avant de réserver ?

Avis général: oui, et ce n’est pas toujours suffisant

Laurène Philippot : Oui! Le plus simple est d'ouvrir son navigateur en mode "navigation privée”. Cela ne vous change rien en terme de facilité de navigation et peut vous faire économiser de l'argent!
Laurent Claudel : Le prix peut varier de quelques euros en fonction des cookies, de quel site nous a envoyé là et j'en passe. Mais de mon expérience, ça reste tout de même assez faible et anecdotique. Dans le doute, plutôt que de vider son historique, le plus simple est d'ouvrir dans son navigateur une nouvelle fenêtre privée. J’ai déjà constaté de l’IP tracking (suivi de l’internaute par son adresse IP, ndlr), directement sur le site d'une compagnie aérienne. Du jour au lendemain, le prix avait monté de 30 euros. Une fenêtre de navigation privée ne changeait rien à l'affaire. Difficile de savoir pourquoi, mais dans le doute, je suis retourné sur le même site après m'être connecté via un VPN (réseau privé virtuel, qui permet de changer d’adresse IP, ndlr), et miracle, le bonus de 30 euros avait disparu. L'IP tracking est plus compliqué à contourner, car effacer ses cookies n'y change rien. Si on n'a pas de VPN, le plus simple est de passer par le site Startpage et d’y chercher le site de réservation qui nous intéresse. Dans la liste des résultats, plutôt que de cliquer directement sur le lien principal, cliquer sur le lien "proxy". On passe alors à travers un proxy qui masque donc notre adresse IP et annule cet IP tracking.
Sarah Dawalibi: J’ai parfois remarqué que les prix augmentent quand on fait plusieurs recherches sur un billet d’avion. C’est une technique commerciale qui vise à inciter l’internaute à acheter au plus vite, de peur que le prix n’augmente encore plus. Du coup, la meilleure parade, c’est de vider son historique quand on fait ses recherches, pour supprimer les fameux cookies.

Faut-il passer par les géants de la réservation, comme Booking ?

Avis général : oui… au risque de passer à côté d’une perle rare
Laurène Philippot: Difficile de répondre à cette question de manière radicale: cela dépend de pas mal de paramètres, dont le pays où vous vous rendez et le temps que vous avez devant vous. Si vous avez peu de temps et ne parlez pas la langue de votre pays de destination, il faut reconnaître que les plateformes type Booking.com sont bien pratiques. On trouve rapidement des adresses intéressantes puisqu'il est aisé de trier en fonction de ses critères et de lire les avis laissés par les clients. Vous pouvez toujours ensuite comparer le prix entre Booking et le site de l'hôtelier directement (il n'y a pas de règle là non plus, c'est parfois moins cher en direct mais aussi par Booking!). Si vous avez davantage de temps, vous pouvez faire des recherches plus approfondies sur le net pour trouver, peut-être, une petite perle que vous n'auriez pas forcément trouvée par une plateforme…
Laurent Claudel : En voyage, je loge dans des hôtels très bon marché et ne réserve en fait pour ainsi dire jamais. J'ai appris à voyager à une époque (il y a 20 ans) où réserver ce genre d'hôtel était impossible. On découvre très vite que c'est on ne peut plus simple, donc à moins d'une arrivée au milieu de la nuit, pour cette gamme de prix, l'intérêt de réserver m'échappe en grande partie. Je parle là bien entendu d'un voyage en mode "routard". Ça n'est pas nécessairement moins cher de procéder ainsi. Mais le plus souvent, ces hôtels bon marché sont de petites structures locales, et je préfère que mon argent aille directement dans la poche de ces gens-là plutôt qu'en commission chez Booking. On parle souvent de tourisme responsable qui profite davantage aux locaux, voici un exemple pratique simple et concret. Et si la chambre ne me plaît pas, c'est très simple, je ne la prends pas et vais voir à côté.
Sarah Dawalibi : Booking, c’est le site que j’utilise en priorité pour réserver mes hôtels en voyage. Je réserve souvent en dernière minute et cela permet d’avoir des tarifs très intéressants car les hôtels bradent les prix pour remplir les chambres. C’est une technique qui marche très bien quand on voyage hors saison. Par contre, en haute saison, on aura plutôt de meilleurs prix en réservant longtemps à l’avance. Booking est un site assez pratique pour les avis clients, cela permet de se faire une bonne idée sur la qualité de l’hôtel.

Les sites d’avis - comme TripAdvisor - sont-ils toujours fiables ?

Avis général : oui, mais en affinant ses recherches

Laurène Philippot : Rien n'est fiable à 100%, et certainement pas TripAdvisor. Tout le monde peut y laisser un avis, que la personne ait vraiment séjourné dans l'hôtel ou pas. Il y a aussi un biais: on aura plus facilement tendance à laisser un avis lorsque l'on est mécontent que lorsque le séjour s'est parfaitement passé. Toutefois, TripAdvisor est à mon sens un outil intéressant car il donne une tendance globale. A vous ensuite de croiser cette information avec d'autres pour vous faire votre propre avis avant de réserver!
Laurent Claudel : Aucune idée, je ne m'en sers jamais.
Sarah Dawalibi : J’utilise beaucoup Trip Advisor, mais c’est un site qu’il faut savoir décrypter pour bien l’utiliser. Il ne faut pas juste regarder la note globale d’un établissement, mais il faut lire les commentaires et regarder comment se répartissent les avis. S’il y a à la fois beaucoup d’avis positifs et beaucoup d’avis négatifs, c’est que c’est un peu louche: soit la qualité de l’établissement est inégale, soit il peut y avoir des avis " achetés" pour améliorer la note de l’établissement. L’autre difficulté de ce genre de site est qu’on n’a pas tous la même définition de ce qu’est " un bon hôtel" ou "un bon restaurant". Pour certains, un bon hôtel, ce sera un établissement très confortable avec un super service, mais qui sera donc cher, et pour d’autres, ce sera un petit hôtel bon marché avec un bon rapport qualité-prix. C’est pourquoi il faut affiner ses recherches en rentrant les critères qu’on estime importants pour trouver l’établissement bien noté dans la catégorie qu’on recherche. Par ailleurs, il est important de comparer plusieurs sources d'information. Je regarde aussi les informations sur les guides de voyage papier, les blogs de voyage et les différents articles que je peux trouver sur internet. Il faut toujours vérifier plusieurs sources d'information pour être sûr de ne pas se tromper.

Faut-il se fier aux photos ?

Avis général: pas vraiment, mais elles peuvent donner un premier indice
Laurène Philippot: Là encore, je préconise de croiser les informations. Regardez le plus de sites possibles pour voir si les informations données et les photos fournies concordent. Bien sûr, les photos sont en général un peu avantageuses (prises en grand angle, avec une belle luminosité), mais on passe tout de même rarement d'un logement sordide à un hébergement superbe. Cela donne une excellente première idée!
Laurent Claudel: C'est souvent très trompeur. Sauf arnaque, ça n'est pas le jour et la nuit entre la photo et la réalité, mais en particulier dans le cas des chambres bon marché, la photo peut masquer en partie le fait que ça soit des plus vétuste. D'où ma préférence à ne pas réserver et à juger sur pièce sur place.
Sarah Dawalibi: Je ne me fie pas beaucoup aux photos en règle générale. Elles peuvent être prises dans une ou deux chambres récemment rénovées ou de catégorie plus chère que les autres et ne pas refléter la qualité générale de l’établissement. En plus, s’il s’agit des photos sur le site internet de l’hôtel, elles sont prises par des photographes professionnels qui savent très bien mettre en valeur une chambre, et ils ne montrent que les qualités et pas les défauts.
https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech