BFM Business

Qui est Richard Li, le Chinois intéressé par Dailymotion?

Richard Li a fait ses études aux Etats-Unis.

Richard Li a fait ses études aux Etats-Unis. - Mike Clarck - AFP

Ce fils de milliardaire possède un empire dans les télécoms. Et il compte bien l'étendre.

Dailymotion est prêt à ouvrir son capital à un chinois. Deux ans après le refus d'Arnaud Montebourg de laisser filer Dailymotion entre les mains de l'américain Yahoo!, Orange, la maison mère du portail de vidéos, pourrait céder 49% de la plate-forme au conglomérat hongkongais PCCW. Un conglomérat fondé par Richard Li, le fils de l'homme le plus riche de Hong Kong.

Richard Li est d'abord le "fils de". Il est le fils de Li Ka Shing, ce milliardaire de Hong Kong, parti de rien, qui à 15 ans devait aller à l'usine pour subvenir aux besoins de sa famille, et qui, à force de travail et de flair a construit un empire, principalement dans l'immobilier.

Pour Richard, les premières années ont été moins difficiles. Tout d'abord, des études en Californie, puis à l'Université de Stanford, qu'il quitte avant d'avoir obtenu son diplôme.

De retour à Hong Kong, il fonde son propre groupe, dans les télécoms. Aujourd'hui, PCCW est l'un des principaux opérateurs de Hong Kong qui propose Internet, télévision, fixe et mobile.

250 millions d'euros sur la table

L'ambition de Richard Li dépasse les frontières de la Chine. Il veut se diversifier dans le secteur des médias et du divertissement. D'où son intérêt pour Dailymotion.

D'après le Wall Street Journal, il serait prêt à mettre 250 millions d'euros sur la table, ce qui valorise Dailymotion deux fois plus cher qu'il y a 2 ans, au moment de l'offre de Yahoo!

La secrétaire d'Etat au numérique Axelle Lemaire s'était déclarée mi-novembre ouverte à l'entrée d'un investisseur étranger au capital de la filiale d'Orange. Elle avait appelé "à éviter à tout prix" une nouvelle "affaire Dailymotion" en référence à la polémique déclenchée par le véto d'Arnaud Montebourg.

Dorothée Balsan