BFM Business

Que cachent les "applis fantôme", le jardin secret virtuel des ados?

Protéger le contenu de votre smartphone des regards indiscrets est possible grâce à des applications aux allures anodines, qui cachent en réalité des passages secrets.

Êtes-vous déjà passé à côté d'une application fantôme? Plus connues sous l'appelation de "ghost apps", elles attirent les faveurs des plus jeunes pour éloigner les parents de certains contenus et applications sur leur smartphone. "C'est une sorte de passage secret à l'intérieur de votre smartphone, qui va mener vers une pièce que, seul vous, pouvez connaître", explique Anthony Morel, journaliste high-tech BFM Business.

Ces outils peuvent se cacher derrière une icône d'apparence très anodine sur l'écran d'accueil, comme une calculatrice. Mais en composant une série de chiffres, une nouvelle page s'affiche, donnant accès à des contenus cachés. Un bon moyen de conserver des fichiers (comme des photos, des vidéos, ou des conversations) en toute discrétion.

Une "ghost apps" peut avoir l'apparence d'un calculatrice.
Une "ghost apps" peut avoir l'apparence d'un calculatrice. © BFM Business

D'autres applications peuvent se camoufler derrière une fenêtre de réglages de paramètres. Toujours à partir d'un code secret, il est possible de débloquer l'accès à l'interface d'un deuxième téléphone à l'intérieur du principal. L'utilisateur peut alors y ranger les applis de son choix. La plus "diabolique" de ces applications n'apparaît même pas sur l'écran du téléphone: une fois téléchargée, elle disparaît. Pour l'activer, il faut passer un appel avec un numéro spécial.

Ces applications sont parfois au cœur d'enquêtes policières au Royaume-Uni et aux États-Unis. En raison de dérives liées à leur utilisation, Apple a décidé d'en supprimer certaines, bien qu'il en reste de nombreuses disponibles. Pour les équipes de l'App Store, leur traque reste compliquée, du fait de leur apparence inoffensive.

E. M. avec Anthony Morel