BFM Business

Pourquoi cette île de 1.400 habitants a plus de sites internet que la France

Sur la carte du monde des extensions de domaines, la taille de chaque pays est fonction du nombre de domaines enregistrés. C'est l'archipel de Tokelau le plus grand sur la carte!

Sur la carte du monde des extensions de domaines, la taille de chaque pays est fonction du nombre de domaines enregistrés. C'est l'archipel de Tokelau le plus grand sur la carte! - Nominet

"Avec plus de 31 millions de sites enregistrés en .tk, la petite île de Tokelau dans le Pacifique propose l'extension de domaine nationale la plus répandue dans le monde. Notre .fr hexagonal est très loin derrière."

Peut-être qu'au hasard de vos surfs sur internet, vous êtes tombé sur un site en .tk. Il y a même de fortes probabilités que ce soit le cas. Car si le .tk est moins connu que le .fr, le .de ou le .uk, il est bien plus répandu que les extensions française, allemande et britannique. Mais quel pays peut se targuer d'avoir l'extension nationale (le .com est plus répandu mais n'est pas lié à un état) de nom de domaine la plus usitée dans le monde?

Il s'agit de l'archipel de Tokelau, un ensemble de petites îles de 10 km² perdues au milieu du Pacifique et sous souveraineté néo-zélandaise. Elles comptent moins de 1.400 habitants. Et avec plus de 31 millions de domaines enregistrés en .tk, cela représente 22.142 sites par habitant.

Tokelau dispose ainsi de plus de domaines que la Chine (16,8 millions de .cn), l'Allemagne (16 millions), la France (2,9 millions), le Japon (1,4 million de .jp) ou les États-Unis (à peine 1,6 million pour le .us mais le .com reste un nom de domaine géré depuis les États-Unis). Le .tk est la seule extension gratuite au monde, or ces elles sont d'ordinaire payantes. Il faut compter aux alentours de 10 euros par an pour un .com et 7 euros pour le .fr. C'est en tout cas ce que facture l'hébergeur OVH. Le .tk ne coûte rien du tout aux propriétaires des noms de domaine. 

Spam, phishing et malware sur le .tk

Ce ne sont pas les responsables de l'île qui ont eu cette idée mais Joost Zuurbier, un entrepreneur néerlandais qui a voulu démocratiser le web au début des années 2000. Il a repéré la petite île Tokelau qui possédait sa propre extension, et a convaincu les autorités de cette micro-nation.

Si au début le .tk était principalement utilisé par de jeunes étudiants désireux de créer leur propre site à peu de frais, il est aujourd'hui principalement utilisé par des sites malveillants. Les sites de spam, phishing, et malwares en tous genres pullulent sur le .tk. Joost Zuurbier estime que rien que le phishing représente 3,5% des sites en .tk. Mais la société Freenom qu'il a créée travaille à "nettoyer" son extension de domaine. Aujourd'hui, le .tk a largement profité aux habitants de l'île car il représente 1/6 du PIB de Tokelau (le .tk est payant pour les marques et les URL de moins de 4 caractères).

Les extensions de domaine en Europe 

En Europe, le .fr n'arrive qu'en 3ème position derrière le .de allemand, le .uk britannique et même le .nl hollandais.
En Europe, le .fr n'arrive qu'en 3ème position derrière le .de allemand, le .uk britannique et même le .nl hollandais. © -
Frédéric Bianchi