BFM Business

Pour Noël, les grands magasins misent sur les nouvelles technologies

-

- - Hervine Mahaud

Pour se démarquer et séduire leur clientèle, les grands magasins ont abandonné les animations traditionnelles. Les Galeries Lafayette proposent une expérience immersive et le Printemps opte pour des vitrines innovantes.

Cet hiver, les clients des grands magasins haussmanniens croiseront comme chaque année le sempiternel Père Noël. Impossible de se passer de lui durant cette période festive. Mais pour rester en tête de cette course de fin d’année, les magasins se sont mis à l’heure du numérique.

Les Galeries Lafayette ont sélectionné, parmi trente sociétés novatrices, la start-up parisienne Sky Boy. Les fondateurs ont réussi à convaincre l’équipe marketing du magasin de miser sur leur technologie: la réalité superposée.

En pointant son smartphone devant lui, l'utilisateur se retrouve immergé dans une histoire qui se déroule à l’endroit exact où il se situe et autour de lui. Ainsi, au deuxième étage des Galeries Lafayette, les clients découvriront, à 360°, des ours polaires déambulant sous la coupole centrale.

Pas moins de 28 revendications ont été nécessaires pour breveter cette technologie. François-Xavier Goemaere, co-fondateur de Sky Boy, assure que son invention, cousine de la réalité augmentée (le mélange d’images virtuelles dans un décor réel) est néanmoins plus qualitative et immersive. Contrairement à la réalité augmentée, la caméra de l’appareil n’est pas utilisée. Ici, c’est une vidéo à 360° qui se déclenche lorsque l’utilisateur se trouve dans un lieu bien précis. Oubliées les approximations de la réalité augmentée avec laquelle les ours virtuels pourraient ne pas se placer correctement dans le décor réel.

Le dispositif Sky Boy se trouve au deuxième étage des Galeries Lafayette
Le dispositif Sky Boy se trouve au deuxième étage des Galeries Lafayette © Hervine Mahaud
A travers l'iPad, la coupole des Galeries Lafayette s'anime
A travers l'iPad, la coupole des Galeries Lafayette s'anime © Hervine Mahaud

Au Printemps Haussmann cette fois, l’animation ne se trouve pas à l’intérieur. Parmi les vitrines du magasin Beauté-Maison, quatre interpellent les curieux. Munies d’un dispositif interactif, les vitrines transforment les passants en personnages animés. Une caméra prend le visage en photo qui sera ensuite transférée sur le corps d’un lapin bleu ou bien d’une petite fille. Les résultats provoquent bien souvent l’hilarité des testeurs, plutôt décontenancés par leurs nouvelles apparences.

Cette vitrine interactive vous transforme en petite fille
Cette vitrine interactive vous transforme en petite fille © Hervine Mahaud

Un partenariat gagnant-gagnant

Miser sur le numérique plutôt que sur des animations traditionnelles, ce n’est pas seulement pour renouveler l’image de marque en suivant les tendances numériques. Pour les Galeries Lafayette, le but est de se diversifier et de montrer aux clients que le magasin n’est pas qu’un simple lieu de vente. L'établissement souhaite devenir un lieu de vie où l’expérience du visiteur ne se résume plus à l’acte d’achat. Preuve en est, un espace de vente a été "sacrifié" pour permettre l’installation de l’expérience Sky Boy.

Chez Sky Boy, on se félicite déjà des chiffres pour cette première collaboration avec une enseigne. Lancée le 9 novembre, l’expérience a déjà été vécue plus de 1.500 fois en quatre jours, ce qui est très encourageant alors que la fréquentation n'est pas encore à son apogée. Même succès pour la vidéo de présentation diffusée sur Facebook: 200.000 vues en deux jours (quand le concurrent anglais Harrods plafonnait à 16.000) et plus de 4.000 partages. La réalité superposée de la start-up a un effet viral sur les réseaux sociaux.

Grâce à ce coup de projecteur inespéré, permis grâce au rayonnement international des Galeries Lafayette, les fondateurs ont déjà reçu des propositions pour un centre commercial new-yorkais. La collaboration devrait aussi se poursuivre avec le grand magasin qui souhaite apporter toujours plus de nouveautés à ses clients.

À terme, Sky Boy aimerait proposer, via une application, l'expérience de la réalité superposée à tous les possesseurs de smartphone. L'objectif: devenir un nouveau média à part entière.

Hervine Mahaud