BFM Business

Pop Valet, la start-up qui s'inspire d'Uber pour son service de voiturier

Avec cette application pour smartphones, un conducteur peut faire garer son véhicule via un service de voiturier.

Avec cette application pour smartphones, un conducteur peut faire garer son véhicule via un service de voiturier. - Jean-Pierre Mullet-AFP

Réservez un voiturier sur votre smartphone: Pop Valet propose son service dans le triangle d'or parisien pour soulager les automobilistes du fardeau du stationnement.

Décliner un service de type Uber pour se lancer dans la fourniture de voiturier à la demande. Telle est l'ambition d'une start-up française qui se lance à Paris.

Sa zone de chalandise est limitée aux contours du triangle d'or parisien, à savoir le huitième arrondissement. Ce quartier conjugue la difficulté à stationner un véhicule et la forte présence d'une clientèle prête à payer pour un tel service.

Le concept de Pop Valet est simple : généraliser sous forme d'une application pour smartphone le service de voiturier que proposent certains palaces et de plus en plus de restaurants branchés parisiens à leur clientèle.

Son service s'inspire directement de celui de sociétés américaines (luxe.com, zirx.com, valetanywhere.com) qui se sont lancées sur ce marché dans quelques grandes villes américaines (New York, San Francisco).

Les fondateurs du site Parkadom ont récidivé

Le principe de Valet Pop est le suivant: le véhicule du client est pris en charge à l'adresse qu'il a indiquée sur l'application mobile. Il lui est restitué au lieu de son choix. Entretemps, le voiturier, tout habillé de jaune, aura stationné le véhicule dans un parking couvert.

L'apport de la géolocalisation (comme pour Uber) sur smartphone est de faciliter la rencontre physique entre le propriétaire de la voiture et le voiturier.

Son argument commercial repose sur la comparaison avec le prix du stationnement. Le service est facturé au prix maximal de 20 euros la journée (paiement du parking inclus) ce qui, a priori, reviendrait moins cher que de payer au prix fort un parking durant toute une journée de travail (08H00 à 20H00).

Les deux créateurs de Valet Pop n'en sont pas à leur coup d'essai. Alexandre Poisson et Benjamin Pozzi se sont déjà frottés à la problématique du stationnement en lançant le service Parkadom en octobre 2012, sur le créneau de la location de parking disponibles entre particuliers, par Internet.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco