BFM Business

Paiement sans contact: Bercy appelle les Français à se mobiliser

Si près de la moitié des cartes bancaires en circulation en France sont sans contact, son usage serait moins répandu qu'ailleurs.

Si près de la moitié des cartes bancaires en circulation en France sont sans contact, son usage serait moins répandu qu'ailleurs. - AFP Stéphane Danna

La ministre Axelle Lemaire promeut les usages du paiement sans contact et la savoir-faire français face aux ambitions d'Apple, Google ou Samsung, en Europe.

Le paiement sans contact va-t-il faire l'objet d'une OPA des géants de l'internet et du mobile, qui menacerait le savoir français en la matière ? En tous cas, Bercy a mobilisé tous les acteurs de l'hexagone à l'initiative d'Axelle Lemaire.

"L'enjeu ce n'est pas tellement la technologie, c'est plutôt la diffusion des usages", a estimé la secrétaire d'Etat chargée du numérique. Autour d'elle étaient réunis des représentants des banques, opérateurs, distributeurs et industriels, impliqués dans cette technologie.

Près de la moitié des cartes bancaires en circulation en France permettent désormais le paiement sans contact, mais 18% seulement de ceux qui possèdent ces cartes utilisent cette innovation, selon des données du Groupement des cartes bancaires. A contrario, en Pologne, plus d'un tiers des transactions par carte sont aujourd'hui effectuées via la technologie sans contact.

Axelle Lemaire appelle les acteurs français à "jouer collectif"

Un des freins aux usages tient au faible taux d'équipement des commerçants: environ 20% d'entre eux disposent d'un terminal compatible.

"Pour accélérer ce mouvement, il faut jouer collectif", insiste Axelle Lemaire, suggérant aux banques de réduire les commissions bancaires liées au sans contact pour inciter les commerçants et évoquant également le rôle des collectivités.

Cette mobilisation des acteurs français autour de la ministre vise aussi à mobiliser un front uni face à l'appétit des géants de l'Internet et du mobile (Google, Apple, Samsung). "La concurrence internationale va aussi se jouer sur ces enjeux", selon Axelle Lemaire. Ce n'est pas encore l'état d'urgence décrété par Bercy mais cela y ressemble.

Apple, Google et Samsung, aujourd'hui et demain, Alibaba ?

Apple avec son système de paiement mobile sans contact, doit aborder l'Europe en 2015. Sa promesse de simplicité et de sécurité des paiements pourrait séduire les commerçants avec l'aide de Visa, son puissant partenaire en Europe. Samsung s'est à son tour lancé dans la bataille du paiement sans contact qu'il va incorporer dans ses smartphones alors que Google s'est rapproché des grands opérateurs mobiles américains (via le rachat de SoftCard).

On peut aussi évoquer les ambitions du géant chinois de l'e-commerce Alibaba qui pousse son système de paiement en ligne AliPay (concurrent de PayPal), utilisé par sa clientèle chinoise, pour qu'il soit accepté à l'international.

Frédéric Bergé