BFM Business

Orange se renforce en Roumanie avec le rachat de Telekom Romania Communications

L'État détient au total 23% d'Orange, de manière directe ou indirecte.

L'État détient au total 23% d'Orange, de manière directe ou indirecte. - Philippe Huguen - AFP

L'opérateur français, déjà numéro un en Roumanie, dit vouloir "renforcer (son) leadership en matière de convergence en Europe". L'opération, estimée à 268 millions d'euros net de dettes et de trésorerie, devrait être finalisée au second semestre 2021.

Orange renforce sa place de leader en Roumanie. L’opérateur a annoncé ce lundi l’acquisition de 54% du capital de Telekom Romania Communications (TKR), deuxième opérateur du pays, pour un montant de 268 millions d’euros, net de dettes et de trésorerie et sous réserve d‘ajustements usuels à la réalisation de la transaction.

"Cette acquisition va nous permettre de renforcer notre leadership en matière de convergence en Europe. La Roumanie est un marché clé pour Orange, et une belle success story. Cette opération confirme notre engagement à long terme sur le marché roumain. Nous sommes impatients de contribuer au développement du secteur télécoms à travers des investissements durables dans les infrastructures de réseau de haut niveau et dans les services innovants", explique Mari-Noëlle Jégo-Laveissière, directrice générale adjointe, en charge des activités opérationnelles d’Orange en Europe.

Avec 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019, Orange Roumanie est déjà le premier opérateur mobile du pays. De son côté, TKR a réalisé un chiffre d’affaires de 622 millions d’euros l'an passé. L’entreprise roumaine fournit notamment des services de téléphonie fixe, haut débit et de télévision payante à 5 millions de clients et son réseau fibre d’environ 90.000 km relie près de 3 millions de foyers.

Transaction attendue pour le second semestre 2021

"La future entité combinée aura l’ambition de devenir l’opérateur de référence des abonnés pour les services télécoms convergents en Roumanie, tant sur les segments B2C (marché des consommateurs, NDLR) que B2B (marché des entreprises, NDLR)" avec "d’importantes synergies provenant principalement de la vente croisée de services aux abonnés existants et de l’optimisation du réseau", indique encore Orange dans un communiqué.

Soumis à l’approbation de la Commission européenne et des autorités de la concurrence, l’opérateur s’attend à réaliser cette transaction lors du second semestre 2021. Directrice générale d’Orange Roumanie, Lidmila Climoc évoque pour sa part une "étape importante pour le marché roumain des télécommunications qui renforcera son attractivité à la fois en termes de services de télécommunications convergents et d’infrastructures de haute qualité, tout en augmentant le concurrence".

TKR était jusqu'ici détenu à 54% par l'opérateur grec OTE et à 46% par l'État roumain. OTE, filiale de Deutsche Telekom, a indiqué que la cession de sa participation dans l’entreprise répondait à sa stratégie de recentrage sur le développement des réseaux 5G en Grèce.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco