BFM Business

Orange relance la guerre des prix, son PDG avait prédit le contraire

"Les clients que vous gagnez en mars sont perdus en avril. Les différents acteurs n’auront simplement plus les moyens de bruler du fuel dans l’incinérateur de la guerre des prix" a déclaré Stéphane Richard à Challenges, quelques jours après l'échec des négociations avec Bouygues.

"Les clients que vous gagnez en mars sont perdus en avril. Les différents acteurs n’auront simplement plus les moyens de bruler du fuel dans l’incinérateur de la guerre des prix" a déclaré Stéphane Richard à Challenges, quelques jours après l'échec des négociations avec Bouygues. - Eric Piermont-AFP

"Sosh, sa marque low cost, propose 10 euros de réduction par mois sur deux de ses forfaits mobiles. Juste après l'échec de ses négociations avec Bouygues, Stéphane Richard avait déclaré: "les promotions vont s'arrêter"."

Sosh se lance à son tour dans la bataille des prix des forfaits mobiles qui a repris de plus belle sur le marché français. La marque low cost d'Orange, propose, depuis ce jeudi 7 avril, 10 euros de réduction sur ses forfaits à 19,99 euros et à 24,99 euros, dotés de 5 et 10 Go d'Internet mobile, qui passent respectivement à 9,99 et 14,99 euros. Ces prix, valables un an (pour tous ceux qui souscrivent jusqu'au 20 avril 2016), sont exclusivement réservés aux nouveaux clients. Orange veut concentrer son effort sur la conquête d'abonnés.

Les tarifs de Sosh sont toutefois moins agressifs que ceux de SFR et Bouygues Telecom. Tous les deux ont proposé récemment un de leurs forfaits illimités (marques Red et Virgin Mobile pour SFR, B&You chez Bouygues) sans engagement au prix cassé de 3,99 euros.

Dans la téléphonie mobile, dès qu'un opérateur dégaine une nouvelle offre tarifaire agressive, au moins l'un de ses concurrents le suit pour s'aligner, leur but étant de faire changer d'opérateur l'abonné surtout lorsqu'il n'est pas lié à un contrat. Orange n'échappe pas à cette règle.

Pour Stéphane Richard, "Les prix vont remonter"

Cette nouvelle baisse de prix d'Orange vient aussi démentir de récentes déclarations de son PDG. Alors que beaucoup prédisaient que l'échec du rachat de Bouygues Telecom par Orange allait ranimer la guerre commerciale entre les opérateurs, Stéphane Richard avait fait (imprudemment) le pari contraire.

Revenant sur l'échec des négociations avec Bouygues survenu à la fin de la semaine dernière, le PDG d'Orange avait même déclaré au site Challenges.fr: "Je vous fais le pari, au contraire, que les prix vont remonter. Il y aura de l’agitation, mais pas de guerre des prix. Les promotions vont s’arrêter, c’est beaucoup d’argent gaspillé pour quelques millions de consommateurs sur un total de 60 millions. Les clients que vous gagnez en mars sont perdus en avril. Regardez au Danemark, où le projet de passer de quatre à trois opérateurs a été rendu impossible par Bruxelles: les prix ont remonté".

Chez tous les opérateurs, la guerre actuelle des prix fait au moins un grand gagnant: le consommateur à l'affût des promotions et prêt à changer d'opérateur pour aller au plus offrant. Le grand perdant reste l'abonné fidèle qui ne change pas d’opérateur...

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco