BFM Business

Orange ne rachètera pas Bouygues Telecom

Stéphane Richard avait estimé qu'Orange agirait si "cela est dans l'intérêt de l'entreprise".

Stéphane Richard avait estimé qu'Orange agirait si "cela est dans l'intérêt de l'entreprise". - -

Le groupe français indique dans un communiqué publié ce mercredi 2 juillet avoir "renoncé à participer à la consolidation du secteur français des télécoms". Des discussions avaient lieu entre Orange et Bouygues Telecom.

Bouygues Telecom ne sera pas racheté par Orange. Ce mercredi 2 juillet, le groupe dirigé par Stéphane Richard s'est fendu d'un communiqué pour indiquer ne plus vouloir acquérir d'opérateurs télécoms.

"Orange a exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms, et juge que les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd’hui pour y donner suite", explique ainsi la société.

Après cette annonce, les valeurs télécoms ont souffert à l'ouverture de la Bourse de Paris. Iliad perdait -4,66%, Orange lâchait -3,86% et Bouygues -4%.

Orange avait des vues sur la filiale telecom du groupe de Martin Bouygues. Le 16 mai dernier, Arnaud Montebourg, ministre de l'Economie avait confirmé sur BFMTV "des discussions" entre les deux opérateurs télécoms.

Pas de retour à la croissance dans un paysage à quatre opérateurs

Puis le 28 mai dernier, Stéphane Richard avait déclaré sur BFM Business que "nous pensons qu'il n'y aura pas de chemin de retour à la croissance et à l'investissement dont nous avons besoin dans ce secteur tant que l'on restera dans un paysage à quatre opérateurs".

"Si Orange peut jouer un rôle positif et si cela est dans l'intérêt [de l'entreprise, ndlr], bien sûr que nous le ferons", avait-il ajouté.

Bouygues Telecom, en difficulté depuis son échec face à Numéricable dans le dossier SFR, avait également ouvert des négociations avec Iliad (Free), négociations qui n'avaient pas abouti. Elles avaient notamment achoppé sur la question de la valorisation de Bouygues Telecom, Martin Bouygues refusant de brader sa la société à moins de 8 milliards d'euros.

Le 11 juin dernier, le groupe avait annoncé l'échec de ces discussions et avait présenté un plan "pour faire un Bouygues Telecom qui vit durablement à quatre", avec une réduction des effectifs de 17% soit 1.516 postes.

J.M.