BFM Business

Niel met son Orange à la sauce Salt

Xavier Niel ne compte pas chambouler le marché des telecoms en Suisse comme il l'a fait en France avec Free Mobile.

Xavier Niel ne compte pas chambouler le marché des telecoms en Suisse comme il l'a fait en France avec Free Mobile. - Martin bureau - AFP

Racheté par Xavier Niel en 2014, Orange Suisse va changer de nom. Mais plutôt que de s'appeler Free, il est rebaptisé Salt. Il faut dire que la politique tarifaire pratiquée en Suisse n'est pas de casser les prix.

Orange va disparaître en Suisse, au profit de la marque Salt. Jeudi 23 avril, l'opérateur mobile a dévoilé sa nouvelle identité et son nouveau logo sur fond vert. Ce changement intervient cinq mois après son rachat par Xavier Niel, via sa holfing NJJ capital, pour 2,8 milliards de francs suisses au fonds Apax Partners.

Selon le Temps.ch, le troisième opérateur en Suisse réfléchissait à un changement de nom dès septembre 2013, soit bien avant de changer de propriétaire. Parmi un panel de 737 marques, le nom de Salt a été retenu en janvier 2014 pour son coté "simple et essentiel". Xavier Niel s'est donc contenté d'approuver la nouvelle marque le 10 décembre dernier et n'a pas cherché à déployer sa marque Free dans la confédération.

En plus de marquer une rupture définitive avec l'opérateur français, cette démarche permet aussi au groupe suisse de faire des économies. Si dans un premier temps le relooking de ses magasins et de ses divers supports de communication va lui coûter 40 millions de francs, il n'aura plus à payer 20 millions de francs par an à Orange France pour l'utilisation de sa licence.

Pas de guerre des prix en vue

En plus d'être une marque bien distincte, Salt va aussi mener une stratégie commerciale propre. Le propriétaire de Free ne compte pas lancer une guerre des prix en Suisse comme il l'a fait sur le marché français. La nouvelle gamme de forfaits dévoilée hier reste dans la lignée des tarifs pratiqués dans le pays.

Ainsi, un abonnement permettant d'appeler, d'envoyer des SMS et de surfer sans limite en Suisse, plus les appels vers l’international, coûte 999 francs par an (environ 963 euros), soit 83,25 francs par mois. Un forfait spécial jeune est quant à lui proposé à 699 francs par an (soit environ 673 euros) .

C.C