BFM Business

Les ventes d’Apple Watch ne voleraient pas très haut

Lancée le 24 avril dernier, l'Apple Watch aurait vu ses ventes inéxorablement décliner depuis

Lancée le 24 avril dernier, l'Apple Watch aurait vu ses ventes inéxorablement décliner depuis - Stephen Lam - Getty Images - AFP

Une nouvelle étude parue aux Etats-Unis est inquiétante pour l'Apple Watch. Après un engouement initial, les ventes de la montre seraient désormais au ras du plancher.

"Combien avez-vous vendu d’Apple Watch ?" A cette question posée par le journaliste américain Walt Mosberg au vice-président d’Apple en charge des opérations, ce dernier a fait preuve d’une étonnante franchise: "Beaucoup… mais pas assez. Le seul chiffre que je peux vous donner est que la demande divisée par l’offre est supérieure à 1." Comprendre : des pénuries empêchent de servir tout le monde. On en saura pas plus par la voie officielle donc.

Et pour cause, des chiffres communiqués par Slice Intelligence (un panéliste spécialisé dans les achats sur internet) et relayés par le site Business Insider font état de ventes en forte baisse de la toquante d’Apple aux Etats-Unis. Ainsi, alors qu’Apple en aurait vendu 35.000 le jour de l’ouverture des précommandes, la tendance serait depuis fortement à la baisse (malgré quelques pics comme le 24 avril le jour de son lancement ou début juin). Les ventes auraient ainsi chuté à 5.000 exemplaires par jour depuis le début du mois de juillet.

-
- © Business Insider

Des chiffres qui confirment d’autres données qui concernent cette fois les recherches sur Google. Ainsi selon le cabinet Pacific Crest, hormis deux pics en avril et en juin, ces dernières flirteraient avec celles de l’iPod (un produit qui ne génère que des ventes modestes depuis plusieurs années) et seraient largement derrière celles de l’iPad. Autrement dit la montre d’Apple ne susciterait pas une grande curiosité.

-
- © Pacific Crest

Selon l’analyste Andy Hargreaves de Pacific Crest, "après une forte demande initiale, l'intérêt pour l'Apple Watch apparaît comme médiocre." Selon lui la marque aura beaucoup de mal à atteindre ses prévisions de ventes de 26 millions d’exemplaires en 2016. D’autant qu’aujourd’hui le circuit distribution de l’Apple Watch est limité aux seules boutiques de la marque. Apple se prive ainsi du trafic des enseignes comme Best Buy aux Etats-Unis ou la Fnac et Darty par exemple en France. Une politique assumée par l’américain qui souhaitait vendre ce produit à une cible nouvelle plus axée sur la mode et les tendances. Une cible pas si large que ça apparemment pour le moment.

Frédéric Bianchi