BFM Business

Les propositions de cette association française à Apple pour un iPhone plus durable

Samuel Sauvage, président de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) suggère à Apple d'augmenter la durée de sa garantie constructeur sur les iPhone.

Samuel Sauvage, président de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) suggère à Apple d'augmenter la durée de sa garantie constructeur sur les iPhone. - Stéphane de Sakutin-AFP

Le président de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée), ayant déposé plainte contre Apple lui suggère à l'avenir de rendre réversibles les mises à jour logicielles et ses composants plus aisément réparables, tout en offrant des durées de garantie étendues.

Le débat sur l'obsolescence programmée des produits high tech ne fait que commencer. Selon Samuel Sauvage, président et co-fondateur de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée), qui a déposé plainte contre les groupes Apple et Epson, l'affaire est loin d'être entendue même si Apple a officiellement fait amende honorable en s'excusant à propos de la mise à jour ayant rendu des iPhone anciens moins performants pour préserver leur batterie, sans prévenir les utilisateurs de cette conséquence.

Dans sa plainte, Hop estime qu'Apple, à travers les mises à jour des iPhone, en réduit volontairement les performances et la durée de vie, afin d'en accélérer le remplacement.

"Qu'Apple réagisse, c'est une bonne nouvelle, mais on espère qu'il y aura une prise de conscience plus large" explique le président de Hop à l'AFP. L'association apporte sa contribution au débat actuel sur la suspicion d'obsolescence programmée qui vise Apple. Elle émet ainsi quelques suggestions fortes afin améliorer la durée de vie des prochains téléphones de la marque à la pomme.

Hop suggère que soit connue la durée de vie attendue des produits

"On espère qu'ils vont pouvoir proposer dans leurs mises à jour la possibilité de revenir en arrière, à une version antérieure, si jamais on a constaté une détérioration des capacités du téléphone. On attend qu'Apple propose des nouveaux modèles de téléphone qui seront plus réparables, avec des batteries qui ne seront pas collées, avec des vis qui ne seront pas spéciales. On peut enfin espérer qu'Apple, dans ses prochains modèles, puisse proposer des garanties de quatre ou cinq ans, pour regagner la confiance des consommateurs. (...) Ce type d'aménagements, nous les attendons. C'est un engagement qu'on attend de la part de cette firme qui est symbolique" explique à l'AFP Samuel Sauvage.

Plus généralement, le président de Hop élargit le débat à la durabilité des produits high tech, trop souvent imprégnés, selon lui, par la logique du "jetable". "On peut aller beaucoup plus loin, par exemple en rendant moins chère la réparation. La Suède l'a fait avec une TVA plus faible et une sorte de crédit d'impôt à la réparation. On peut aussi mieux informer les consommateurs. Lorsqu'on va acheter un bien, est-ce qu'il ne serait pas souhaitable qu'on sache que tel bien, par rapport à tel autre, va durer tant de cycles ou tant d'années?" conclut le président de l'association.

F.B avec AFP