BFM Business

Les Galeries Lafayette investissent le luxe d'occasion en ligne

Le groupe rachète 100% du site marchand InstantLuxe.com, pour surfer sur la vague porteuse de la vente d'articles de luxe de seconde main.

Le marché des produits de luxe vendus d'occasion intéresse certains groupes spécialisés de distrtibution. Le groupe Galeries Lafayette a acquis 100% du site français InstantLuxe, spécialisé dans la vente d'occasion de maroquinerie et de joaillerie de grandes marques, pour un montant non communiqué. 

Le groupe de distribution justifie ce rachat par l'évolution des modes de consommation. Cette tendance se nourrit du fait que les consommateurs, de plus en plus, ne conservent pas leurs produits de luxe et sont désireux de les revendre afin d'en acheter de nouveaux.

Le site Internet marchand InstantLuxe se décline en français, anglais, italien et désormais en mandarin, pour séduire la clientèle chinoise. Il a enregistré une croissance de plus de 100% en 2014. La société continuera à être dirigée par son fondateur Yann Le Floc'h. Le site avait été lancé en 2009 et revendique 700.000 membres. L'hiver dernier, il avait même installé un espace de vente éphémère dédié aux sacs griffés de seconde main au sein du grand magasin BHV Marais (groupe Galeries Lafayette) à Paris.

Les sites vérifient eux-mêmes l'authenticité des produits

Cette expérience a permis aux Galeries Lafayette d'apprécier l'appétence de ces clients pour ce marché des articles de luxe de seconde main. Pour séduire ses clients, les sites marchand comme InstantLuxe recourent à une batterie d'experts capables de certifier que les articles mis en vente sont authentiques, afin de lutter contre la contrefaçon.

"Grâce à une équipe d'experts intraitables sur la qualité et l'authenticité des produits, InstantLuxe.com bénéficie d'une crédibilité reconnue auprès des plus grandes maisons de luxe" expliquent les Galeries Lafayette. C'est aussi la stratégie de son rival français, le site Vestiaire Collective, qui contrôle lui-même la qualité et l'authenticité des produits qui sont mis en vente sur son site.
En 2014, le marché d'occasion des sacs, montres et bijoux de luxe a atteint 16 milliards d'euros. Et si 80% des ventes se font encore en boutiques physiques, les transactions en ligne progressent rapidement, selon l'étude de référence Bain/Altagamma.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco