BFM Business

Les bracelets connectés de Fitbit font vibrer Wall Street

La société californienne en plein essor a vu son titre s'envoler de 51,35% à 30,27 dollars l'action.

La société californienne en plein essor a vu son titre s'envoler de 51,35% à 30,27 dollars l'action. - Eric Thayer-Getty Images North America-AFP

A la bourse de New-York, le titre de Fitbit a bondi de 51 % lors de son introduction. La firme capitalise sur la notoriété de ses bracelets connectés qu'affectionnent les sportifs.

Après avoir séduit les sportifs connectés, Fitbit a plu aux boursiers. Ses bracelets colorés connectés, qui ont leur succès auprès des sportifs, ont fait une entrée tonitruante à Wall Street.

Le titre s'est envolé à New-York de 51,35% à 30,27 dollars l'action en début de séance, le 18 juin 2015. La firme californienne avait introduit ses actions au prix à 20 dollars, au-delà de la fourchette initialement envisagée de 14 à 16 dollars, ce qui a permis de lever 732 millions de dollars, pour une valorisation de 4,1 milliards de dollars.

Contrairement à de nombreuses firmes du secteur, Fitbit est largement bénéficiaire, avec un résultat net positif de 132 millions de dollars l'an dernier et de 48 millions au premier trimestre.

Agée de 8 ans, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 745 millions de dollars l'an dernier, soit +175% par rapport à 2013. Sa croissance s'est encore un peu accélérée au premier trimestre 2015 (+209% à 337 millions de dollars). 

"Nous avons actuellement sept produits, portables sur soi ou non, comme une balance connectée, nous avons des logiciels et des services. Le marché de la santé et de l'activité physique représente plus de 200 milliards de dollars par an, il y a de place pour plus qu'un seul acteur dominant", a déclaré le directeur général et co-fondateur, James Park.

La firme a-t-elle atteint son zénith avec son introduction ?

Il a expliqué que l'entreprise bénéficiait en outre de l'intérêt suscité auprès des entreprises qui doivent veiller au coût de l'assurance santé de leurs employés et de leur famille.

Les appareils Fitbit, vendus entre 59 et 250 dollars, permettent d'enregistrer automatiquement son rythme cardiaque, estimer la qualité de son sommeil, les distances parcourues ou les calories brûlées. Toutes les données collectées sont stockées et traitées en ligne via une application mobile dédiée.

La firme affirme avoir vendu plus de 20,8 millions d'appareils connectés entre sa création en 2007 et fin mars 2015. Ses concurrents sont les sociétés américaine Jawbone, française Withings ou chinoise Xiaomi, sans compter l'Apple Watch.

Pour l'analyste Trip Chowdhry, chez Global Equities Research, elle occupe un segment bas de gamme où elle aura du mal à résister à la concurrence. "Les investisseurs se décidant sur les fondamentaux doivent éviter l'action Fitbit, dont l'entrée en Bourse signale le zénith", a-t-il prédit.

Frédéric Bergé avec AFP