BFM Business

Leboncoin, plus fort que Pôle Emploi et YouTube

Le site leboncoin.fr connaît une croissance exponentielle, avec un chiffre d'affaires en hausse de 54% en un an.

Le site leboncoin.fr connaît une croissance exponentielle, avec un chiffre d'affaires en hausse de 54% en un an. - -

Le site de petites annonces en ligne est devenu, en sept ans d'existence, une référence du web français. Il fait partie du top 10 des sites les plus consultés et dépasse YouTube en termes d'audience.

Les Français achètent de plus en plus sur internet. En atteste le baromètre Omniretail, paru ce mardi 11 juin, selon lequel 38,3% d'entre eux font désormais des achats sur internet, contre 15,5% en 2007. Et ils achètent en particulier de l'occasion, à 25% en 2012. De quoi expliquer l'énorme succès du site Leboncoin, leader du genre.

Leboncoin affole l'ensemble des compteurs. Après sept ans d'existence, le site, né d'un concept suédois et détenu par un actionnaire norvégien, n'est plus seulement le premier site de petites annonces en France, mais le premier site automobile, le premier site immobilier, et le premier site d'offres d'emploi en France. Son audience dans l'Hexagone dépasse aujourd'hui celle du géant américain de la vidéo en ligne YouTube !

Olivier Aizac, directeur général de Leboncoin.fr, s'en félicite sur BFM Business ce mardi 11 juin. Il revendique un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros en 2012, en hausse de presque 55% en deux ans! Des rentrées d'argent liées au trafic, explique son patron: "Leboncoin est dans le top 10 des sites les plus consultés en France, donc cela intéresse les annonceurs". La réclame rapporte d'autant plus que "les gens qui viennent sur Leboncoin sont des intentionnistes d'achat", souligne Olivier Aizac.

La rencontre amoureuse comme relais de croissance

Fort de cette réussite, le service d'annonces pour particuliers continue, semaine après semaine, d'étendre son champ d'action. "Sa croissance devient comparable à celle d'Amazon", explique un expert. "Plus aucun produit ne semble capable d'échapper à cette mécanique, c'est bientôt tout le commerce qui va être absorbé"...

Manque une corde à l'arc du site: la rencontre amoureuse. "Ce n'est pas là-dessus qu'on se dirige", assure Olivier Aizac. Mais il admet que ses équipes ont étudié un temps la possibilité de se lancer sur ce secteur. Le projet avait même un nom de code: "leboncoup.fr"!

Le moteur de la réussite du site, c'est la recherche des prix les plus bas, mais aussi la défiance envers les grandes enseignes, qui apparaissent comme des institutions, qu'elles soient commerciales ou bancaires. Son fondateur est convaincu que pour l'utilisateur, "l'achat d'objet sur Leboncoin, c'est plus qu'un acte de consommation. C'est un passage de relais, l'achat d'une histoire…"

Fabien Chamblanc et Nina Godart