BFM Business

Le "Tesla chinois" en grande difficulté

LeEco compte rivaliser avec Apple et Tesla

LeEco compte rivaliser avec Apple et Tesla - Glenn Chapman - AFP

Le dirigeant du géant chinois LeEco, qui veut tailler des croupières à Amazon, Tesla et Apple, a affirmé ce jeudi 7 novembre que sa société avait grandi "aveuglément" au point d'en fragiliser ses finances.

Le Tesla Chinois a-t-il vu trop grand, trop gros? Le dirigeant du géant technologique chinois LeEco (ex LeTV), le milliardaire Jia Yueting, a informé les salariés que son groupe croissait trop vite et souffrait d'absence de trésorerie, selon une lettre envoyée au personnel et consultée par Bloomberg News.

Plusieurs semaines après avoir lancé une grande offensive aux États-Unis, qui s'est traduite par l'entrée du groupe dans les secteurs des smartphones, des voitures autonomes, des sports, du cinéma et de la télévision, le dirigeant a admis que sa société s'était trop étendue.

"Nous avons aveuglément accéléré notre croissance et notre besoin de trésorerie a gonflé", a-t-il estimé dans une longue lettre envoyée aux salariés dimanche a rapporté Bloomberg. "En même temps, notre capital et nos ressources étaient en fait limités", a-t-il ajouté.

1,5 milliard de dollars engloutis

La compagnie chercherait à réduire ses coûts et à freiner son extension dans le but de se consacrer sur son coeur de métier après avoir englouti 10 milliards de yuans (1,5 md USD) dans le développement d'une voiture, selon lui.

"Notre capacité à collecter des fonds n'est pas très forte", a-t-il admis. L'envoi de cette lettre intervient alors que la société a annoncé le 20 octobre dernier une grande offensive aux États-Unis, où il ambitionne de s'attaquer à la fois aux marchés de Netflix, Apple, Amazon et Tesla.

Lors d'un événement auquel il avait convié 1.700 personnes à San Francisco, le groupe avait présenté des smartphones, des télévisions, un casque de réalité virtuelle, un vélo connecté et une voiture autonome, qu'il entend intégrer à un écosystème comprenant également des offres de vidéo et d'autres services en ligne.

Les actions de la fililale LeShi ont clôturé en baisse de 4,68% lundi à la Bourse de Shenzhen.

J.M. avec AFP