BFM Business

Le site internet Captain Train dans le giron de son homologue britannique

"Le rival de voyages-SNCF dans la réservation en ligne de billets de train est racheté par son homologue britannique, Trainline. Après 7 ans d'existence, cette "pépite" française a généré 72 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015."

Une des pépites parmi les start-up françaises ayant réussi, va passer sous pavillon britannique. Après sept ans d'existence et un an de négociations avec son futur acquéreur, Captain Train, seul véritable concurrent de la SNCF sur la réservation en ligne de billets de trains, va fusionner avec son homologue britannique, Trainline. "Le problème de ce marché, c’est que la tâche est gigantesque et que, dans ce cadre, toute aide est la bienvenue" affirme, avec un certain sens de l'humour, la société française sur son blog

Trainline est, comme Captain Train, un site Internet indépendant d’achat de billets de train, situé au Royaume-Uni. Trainline a démarré son activité en 1997, par un service de vente de billets de train par téléphone (« la ligne du train »), indépendant des nombreux transporteurs présents là-bas sous l'effet de la déréglementation du rail.

Il vendrait aujourd’hui plus de 2,1 milliards d’euros de billets de train chaque année au Royaume-Uni. Le futur nouveau groupe aura désormais deux bureaux, un à Londres et un à Paris.

La transaction valoriserait la start-up à 200 millions d'euros

"Nous avons donc fusionné, parce que nous pensons que réunir nos forces nous permettra d’aller plus vite, pour proposer un produit simple à tous ceux qui voyagent en train en Europe. L’équipe de Captain Train apportera son expertise du marché ferroviaire européen continental, et celle de Trainline son expérience importante sur un marché qui est complètement libéralisé et en forte croissance" explique-t-on du côté de Captain Train.

Le montant de la transaction n'a pas été révélé mais celle-ci pourrait valoriser la société française aux alentours de 200 millions d'euros, selon Les Echos. Elle a affiché, en 2015, un volume d’affaires de 72 millions d’euros, double de celui réalisé en 2014. La société emploie désormais 52 salariés, ce qui représente une augmentation de 200% par rapport à 2013. Et elle prévoit de doubler ses effectifs en 2016.

Fin 2015, Captain Train comptait plus de 1,3 million d'utilisateurs enregistrés, contre un peu plus de 500.000 un an auparavant. Elle se distingue par son service client multilingue, disponible en 5 langues, puisqu'elle s'adresse aussi aux voyageurs étrangers (européens ou non) désireux de voyager en Europe par le train.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco