BFM Business

Le patron d'Amazon monte sur le podium des plus grandes fortunes mondiales

-

- - Mireya Acierto - Getty Images - AFP

Avec une fortune estimée par Bloomberg à 65,05 milliards de dollars, Jeff Bezos est devenu pour la première fois le troisième homme le plus riche de la planète. Et il pourrait monter encore plus haut d'ici quelques semaines.

Jeff Bezos médaille de bronze. Pour la première fois, le patron et fondateur d'Amazon grimpe sur le podium des plus grandes fortunes de la planète. Selon Bloomberg qui fait une estimation quotidienne des plus grandes fortunes de la planète, Bezos, avec une fortune de 65,05 milliards de dollars vient de souffler à l'homme d'affaires Warren Buffett cette troisième place. À date, seuls Bill Gates (89,1 milliards) et l'Espagnol fondateur de Zara Amancio Ortega (73,4 milliards) toisent encore le patron d'Amazon.

La performance de Bezos, c'est surtout celle de l'action d'Amazon. Depuis le mois de février, le cours du plus gros e-commerçant de la planète grimpe en flèche. L'action qui ne valait que 482 dollars le 9 février dernier en vaut aujourd'hui 744. Une flambée de 54% qui profite à son fondateur, qui détient aux alentours de 18% du capital d'Amazon. Mais Bezos a aussi profité du fait que Warren Buffett ait fait en juillet sa donation annuelle à la fondation Bill et Melinda Gates. L'ex-troisième fortune de la planète s'est délesté de 2,2 milliards de dollars.

Désormais sur le podium, Jeff Bezos peut viser encore plus haut. La semaine prochaine, Amazon va dévoiler ses résultats trimestriels qui selon les analystes seraient très bons. Le cours d'Amazon pourrait poursuivre sa folle escalade et finir l'année en trombe. C'est en tout cas ce qu'estiment les analystes de la banque Bernstein qui estimaient en mai que l'action d'Amazon devrait atteindre les 1.000 dollars d'ici la fin de l'année. Une hausse de 34% qui gonflerait le patrimoine de Jeff Bezos de 22 milliards de dollars. Or, avec une fortune de 87 milliards de dollars, le patron d'Amazon serait cette fois au coude-à-coude avec Bill Gates.

Frédéric Bianchi