BFM Business

Le MWC, le plus grand salon mondial du mobile, annulé pour cause de coronavirus

Face à une pluie de défections d'acteurs importants de l'industrie, les organisateurs du MWC (Mobile World Congress) ont été contraints d'annuler ce mercredi l'événement qui devait accueillir 110.000 visiteurs.

La pluie d'annulations et le risque sanitaire ont donc forcé les organisateurs du Mobile World Congress, le plus grand salon professionnel de l'industrie du mobile qui se tient tous les ans à Barcelone, à annuler l'événement prévu du 24 au 27 février. 

Le Congrès mondial de la téléphonie mobile a été annulé en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi soir son organisateur, l'Association mondiale des opérateurs (GSMA). 

Dans la journée de mercredi, une réunion extraordinaire avait eu lieu. Plus tôt, les organisateurs déclaraient que "le nouveau coronavirus crée une situation très évolutive que le GSMA (l'organisateur, NDLR) suit attentivement. Cela implique des réunions régulières avec des experts de santé mondiaux et espagnols - ainsi qu'avec nos partenaires - pour assurer le bien-être des participants", indiquait un communiqué de l'organisation. 

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

Mesures insuffisantes pour rassurer

Dans le détail, Ericsson qui dispose traditionnellement d'un des stands les plus étendus au salon, Nokia, LG, Facebook, Sony, Amazon, Deutsche Telekom, Vodafone, BT, Intel, Cisco, NTT, Nvidia, Vivo ont jeté l'éponge afin de protéger la santé de leurs représentants sur place.

Dans un premier temps, l'organisateur de l'événement, la GSMA, a refusé toute perspective d'annulation, en expliquant prendre toutes les précautions possibles pour éviter les contaminations.

La GSMA a notamment décidé d'interdire l'entrée aux chinois résidant ou travaillant dans la province d'Hubei en Chine et exigeant pour chaque visiteur la preuve qu'ils n'ont pas été en Chine lors des 14 jours précédent le salon. Des prises de températures systématiques sont également prévues. L'organisateur demande également de remplacer les participants de pays à haut risque par leurs représentants basés en Europe. Et, cerise sur le gâteau, il recommande aux participants... d'éviter de se serrer la main.

Annuler c'est la perspective d'une facture salée pour les organisateurs, soit le remboursement des locations de stands chèrement payées par les participants. L'an passé, plus de 2800 exposants étaient présents au MWC...

La facture sera salée pour les organisateurs et surtout pour la ville

À moins que le gouvernement de la région catalane ne prononce l'urgence sanitaire ce qui permettrait d'annuler sans trop de frais en faisant alors jouer les assurances. Selon des sources, le GSMA à justement chercher à convaincre le gouvernement de la région de prononcer cette urgence sanitaire.

Il s'agit surtout d'un coup dur pour l'économie de la région puisque cet événement, le plus important de l'année, génère une forte d'activité dans les hôtels, la restauration, les transports... Les organisateurs parlent de 470 millions d'euros de revenus générés et de 13.000 emplois temporaires directs.

"Une annulation du (salon mondial) du mobile serait traumatisante pour la ville. C'est le point culminant de l'année", redoutait mercredi Ignacio Arias, directeur de l'hôtel AC Som Marriot, situé à deux pas du site de ce congrès, cité par l'AFP.​

L'urgence sanitaire pour faire jouer les assurances

Le gouvernement espagnol a tenté lui aussi de rassurer les participants. À l'unisson avec le ministre de la Santé, le ministre de la Consommation, Alberto Garzón, a jugé mercredi "important de dire clairement qu'il n'y a aucun danger de santé publique" lié au MWC de Barcelone.

Mais avec un salon qui attire plus de 110.000 visiteurs dont 5000 à 6000 participants chinois, impossible de tout contrôler et d'empêcher des contaminations rapides, raison essentielle qui explique les défections en série des acteurs du marché rendant l'annulation du salon inévitable.

Pour les industriels, il sera toujours possible de présenter leurs nouveautés produits lors d'événements dédiés, comme le font finalement de grandes marques comme Samsung (le numéro un des smartphones) depuis plusieurs années maintenant.

Olivier Chicheportiche