BFM Business

La France se classe au 20ème rang des pays les plus innovants

La France gagne quatre places au classement 2013 de l'innovation.

La France gagne quatre places au classement 2013 de l'innovation. - -

L'Hexagone gagne 4 places dans le classement établi par l'université américaine Cornell, l'Insead et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle et publié ce lundi 1er juillet. La Suisse reste le numéro un, devant la Suède.

Bonne nouvelle pour la recherche tricolore: l'Hexagone progresse dans un des classements de référence de l'innovation, ce lundi 1er juillet. L'université américaine Cornell, l'Insead et l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ont ainsi placé la France au 20ème rang (sur un total de 142 pays classés) de leur publication annuelle.

La France devance certains grands pays développés (l'Italie 29e, l'Espagne 26e ou encore l'Autriche 23e et le Japon 22e). Du côté des émergents, la Chine n'est que 35ème, et l'Inde malgré sa réputation de nouveau berceau du high-tech, échoue au 66ème rang.

La France reste toutefois assez loin de sa voisine d'outre-Rhin, l'Allemagne, qui pointe au 15ème rang. Ne parlons même pas du top 5 constitué de la Suisse, la Suède, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et les Etats-Unis.

Une population active reconnue pour sa qualification

Pour construire ce classement, les trois organisations ont évalué les pays sur un ensemble de 84 indicateurs.

Ainsi, l'Insead, l'université Cornell et l'OMPI pointent certains points faibles pour la France. Parmi eux, l'insuffisance d'investissements directs nets provenant de l'étranger (rapporté au PIB, la France ne se classe que 104ème sur cet indicateur), la protection des investisseurs (74ème) le taux de croissance rapporté au nombre d'actifs (86ème) ou encore le financement de la R&D par l'étranger (46ème).

En revanche, le classement reconnaît la qualification de la population active française (l'Hexagone se classe 8ème sur cet indicateur), la qualité des services en ligne du gouvernement (8ème), ou encore la performance environnementale (6ème).

La France 33e au classement de la liberté de la presse

D'autres critères un peu plus insolites entrent en ligne de compte. Notons, par exemple, que la France arrive à un très honorable 17ème rang sur le nombre de vidéos uploadés par Youtube, ou se situe encore à la 12ème place en terme d'édition de contenus mensuel sur Wikipedia.

Quant au niveau de la liberté de la presse (33ème) et de la stabilité politique (37ème) la France laisse apparaître des marges de progression.

Julien Marion