BFM Business

Journée spéciale industrie sur BFM Business: Guy Degrenne à Hanovre

Le produit phare de Guy Degrenne industrie, le bol en inox du robot Thermomix

Le produit phare de Guy Degrenne industrie, le bol en inox du robot Thermomix - -

Le spécialiste des arts de la table a aussi une filiale industrielle, qui fabrique des produits pour les professionnels. Elle est présente à la foire de Hanovre jusqu'au 12 avril pour trouver de nouveaux clients.

La Foire de Hanovre, la plus grande foire mondiale de l'industrie, se tient du 8 au 12 avril en Allemagne. Sur place, 6.000 exposants, des fabricants de biens d'équipements, des machines-outils, et des sous-traitants. 130 entreprises françaises sont venues à la quête de nouveaux clients. Parmi elles, Guy Degrenne Industrie, la filiale industrielle du spécialiste des arts de la table.

Guy Degrenne industrie fabrique des pièces en inox et en aluminium, comme des cuves de stérilisation pour les dentistes, des fûts, qui permettent de transporter du parfum. Ou encore son produit phare, le bol que l'on trouve à l'intérieur de l'appareil ménager à tout faire Thermomix.

70% de son activité se trouve à l'étranger, dont une bonne partie en Allemagne. C'est donc très important pour la société d'être présente à la foire de Hanovre. Cela lui permet de nouer des liens directs avec les futurs clients.

Des produits adaptés aux contraintes des industriels

La proximité et le dialogue sont ce que ces derniers viennent chercher lorsqu'ils s'adressent à un fournisseur français. Ils veulent pouvoir échanger en amont d'un projet industriel, et le construire ensemble, comme l'explique Sébastien Descamps, responsable du développement commercial de Guy Degrenne industrie.

Le client fait part à l'industriel de "ses besoins, des spécificités de son produit, de ses contraintes réelles", indique-t-il. Ainsi informé, la filiale industrielle de Guy Degrenne va "essayer d'intégrer" ces spécificités, et se baser sur elles pour "tenter de développer une solution innovante techniquement".

Comme le souligne Sébastien Descamps, l'entreprise est prête "à redévelopper des procédés spécifiques", mais en "gardant toujours un œil sur la durée de vie du projet et sur son impact prix".

Au cours de ses cinq jours de présence sur le salon, la société espère récupérer une dizaine de contacts sérieux. Mais le temps de l'industrie est long, et les contrats n'aboutissent souvent qu'au bout de deux ou trois ans.

> A l'occasion de la Foire de Hanovre, BFM Business organise une journée spéciale industrie sur son antenne.

Dorothe Balsan et envoyée spéciale à Hanovre