BFM Business

Intel va-t-il enfin prendre le virage du mobile?

Intel va changer de patron, jeudi 16 mai.

Intel va changer de patron, jeudi 16 mai. - -

Le groupe américain change de patron, ce jeudi 16 mai. Brian Krzanich, qui va succéder à Paul Otellini, a déjà promis de s'attaquer au secteur du mobile, dans lequel Intel a beaucoup de retard.

Passation de pouvoir chez Intel. Paul Otellini lâche officiellement les rênes du groupe, ce mercredi 16 mai, à l'occasion de son assemblée générale.

C'est l'actuel directeur général adjoint Brian Krzanich (prononcez Kra-zan-nitch), 52 ans, qui prend sa place. Et il a du pain sur la planche. Enjeu principal pour le groupe : enfin s'imposer dans le mobile.

Lorsque Steve Jobs a déclaré qu'on entrait dans "l'ère post-PC", Intel a dû rater le message. Pour comprendre l'ampleur du défi qui attend le nouveau patron du groupe, quelques chiffres suffisent: aujourd'hui, les micro-processeurs Intel équipent 8 PC sur 10 vendus dans le monde, mais seulement un smartphone sur 100.

Le marché n'attend plus Intel

Paul Otellini a longtemps tenté de minimiser, en affirmant que sa stratégie mobile était "un marathon, pas un sprint". Mais la voiture balai n'est pas loin. Il y a quelques mois, le groupe a dévoilé la dernière arme de son arsenal: Clover Trail, une nouvelle gamme de processeurs pour smartphone.

Le problème, c'est que le marché n'attend plus Intel. Apple et Samsung conçoivent leurs propres processeurs, et les autres marques font appel à l'Américain Qualcomm.

Le nouveau patron d'Intel a déjà dit qu'il s'agissait d'une priorité. Cet homme de l'ombre, inconnu dans la Silicon Valley, va devoir prouver aux fabricants de smartphones que la virage raté vers le mobile n'a été qu'une parenthèse malheureuse.

Anthony Morel