BFM Business

Google n'a pas renoncé à construire la ville de ses rêves

Google aimerait bien créer sa ville.

Google aimerait bien créer sa ville. - Justin Sullivan - AFP

"Dan Doctoroff, directeur général de Sidewalk Labs, une filiale d'Alphabet, vient à nouveau d'évoquer ce projet qui agite depuis des années le géant du web: construire une cité conforme à sa vision du monde."

L'idée n'est pas nouvelle et, preuve qu'elle en titille plus d'un, revient régulièrement sur le devant de scène: et si Google créait sa propre ville? Larry Page, cofondateur du moteur de recherche, en rêvait en 2013. Aujourd'hui, c'est au tour de Dan Doctoroff, directeur général de Sidewalk Labs, une filiale d'Alphabet, de l'évoquer lors d'une conférence organisée par The Information.

"Il est tentant de penser à une ville construite à partir d'Internet", a-t-il déclaré, précisant: "ça serait une bonne idée". " Construire une ville à partir de rien pourrait aider l’entreprise à repenser la gouvernance, la politique sociale et la gestion basée sur les données". Il imagine ce genre de lieu comme un laboratoire d'expérimentation qui permettrait de trouver des solutions aux problèmes de cybersécurité, de pollution, …

Des précédents qui laissent peu d'espoir

Dan Doctoroff n'a pas voulu en dire plus, laissant ainsi penser que le projet de la création d'une ville pourrait bien être dans les tuyaux.

Pourtant, les expériences passées ne jouent pas en la faveur de Google. Numerama rappelle que cette Google-City s'inscrit dans une longue tradition de villes utopiques qui avaient le même objectif: répondre aux problématiques nouvelles de leurs époques. Le site cite notamment l'échec de New Harmony et du projet EPCOT.

D. L.