BFM Business

Free a été approché pour créer une banque

Thomas Reynaud était l'invité de BFM Business ce mardi

Thomas Reynaud était l'invité de BFM Business ce mardi - BFM Business

Invité de BFM Business ce mardi, le directeur général délégué d'Iliad, la maison-mère de l'opérateur télécoms, a révélé que des banques françaises et étrangères ont approché le groupe pour utiliser la marque Free dans les services bancaires.

Des "performances commerciales exceptionnelles". Voilà comment Iliad, la maison-mère de Free, présente ses résultats annuels. Le bénéfice est en hausse de 20,2% à 403 millions d'euros et le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 4,7 milliards.

"5 ans après le lancement de Free Mobile nous continuons de gagner des parts de marché avec 13 millions d'abonnés sur le mobile et 6 millions de foyers qui ont accès à notre offre internet", s'est réjoui Thomas Reynaud, directeur général délégué d'Iliad, invité de BFM Business ce mardi 7 mars.

Il a notamment vanté la montée en gamme de sa clientèle. "Nous avons eu 1 million de nouveaux abonnés en 2016 et la quasi-totalité de ce million d'abonnés s'est portée sur le forfait à 20 euros. Et on voit chaque mois plus d'abonnés qui basculent du 2 euros vers le 20 euros", a-t-il développé.

Pas de "Freebank"

Thomas Reynaud a ensuite abordé les rumeurs autour de la création possible d'une banque Free: "Nous avons été approchés par des banques françaises et européennes qui nous ont demandé de mettre à disposition notre marque pour déployer services bancaires" a-t-il expliqué avant de préciser avoir rejeté ces demandes.

"On a échangé, on a écouté et on a décidé de rester maître de notre destin et de notre marque de la protéger y compris dans le domaine bancaire et si un jour on devait se lancer dans les services bancaires on devrait être fidèle à nos valeurs: simplicité, innovation et prix attractifs mais ce n'est pas notre priorité d'aujourd'hui", insiste Thomas Reynaud. Pour mémoire, la marque Freebank a été déposée dès 2000 à l'Inpi.

J.M.