BFM Business

Facebook veut priver de publicité les propagateurs de "fake news"

Facebook va interdire les publicités sur les pages qui renvoient vers des "fake news".

Facebook va interdire les publicités sur les pages qui renvoient vers des "fake news". - Spencer E Holtaway - Flickr - CC

Le plus puissant des réseaux sociaux interdit désormais de publicité les pages qui renvoient fréquemment vers des sites colportant de fausses informations.

Le réseau social Facebook va interdire de publicité les pages renvoyant régulièrement vers de fausses infos, les désormais célèbres "fake news". "Si des pages partagent de façon répétée des articles considérés comme des fausses infos, ces pages ne seront plus autorisées à faire de la publicité sur Facebook" peut-on lire dans un billet posté lundi sur le blog de l'entreprise.

"Les 'fake news' font du mal à tout le monde. Elles rendent le monde moins bien informé et elles entament la confiance", poursuit Facebook. Les fausses informations sont devenues un sujet de débat avec l'élection de Donald Trump comme président des États-Unis fin 2016. Ces 'fake news' ont été accusées d'influer sur le vote des électeurs.

"Nous avons relevé des exemples de pages utilisant les pubs sur Facebook pour élargir leur audience et diffuser des informations de façon plus large", dit encore le réseau social. Accusés de ne pas assez lutter contre les contenus litigieux -fausses informations ou contenus faisant l'apologie du terrorisme en particulier- les géants d'internet Facebook, Google ou Twitter ont multiplié ces derniers mois les annonces illustrant leur lutte contre ces contenus.

N.G. avec AFP