BFM Business

Facebook a créé 78.000 emplois indirects en France en 2014

Le réseau social aurait généré 78.000 emplois indirects en France en 2014.

Le réseau social aurait généré 78.000 emplois indirects en France en 2014. - Spencer E Holtaway - Flickr - CC

L'activité du géant américain d'internet aurait conduit l'année passée à la création de 78.000 emplois indirects en France, selon une estimation du cabinet spécialisé Deloitte publiée mardi.

A défaut de payer beaucoup d'impôts, Facebook crée de l'emploi, en tout cas indirect. L'activité du géant de l'internet, qui emploie une trentaine de personne en France, a généré en 2014 la création de 78.000 emplois indirects en France. Des postes créés dans les secteurs du logiciel, des applications ou du marketing, selon une estimation du cabinet spécialisé Deloitte publiée ce mardi 20 janvier.

"Autour du réseau social, un véritable écosystème regroupant des grandes et petites entreprises, des start-ups innovantes, des éditeurs, des développeurs ou encore des agences médias continue de se développer et d'utiliser Facebook comme un outil de travail, de marketing et de développement économique", résume dans un communiqué Facebook, qui a commandé l'étude.

La France, quatrième pays à bénéficier de l'effet Facebook

Au niveau mondial, le réseau social a permis la création de 4,5 millions d'emplois indirects, et "de plus de 227 milliards de dollars de valeur, hors revenus de l'entreprise elle-même", selon l'étude de Deloitte qui indique se baser sur une "estimation de l'impact économique global" de Facebook.

Le premier pays à en bénéficier sont les Etats-Unis, suivi par l'Union européenne où l'activité du groupe a généré 51 milliards de dollars d'activité économique et la création de 783.000 emplois. La France est le quatrième pays à bénéficier de cet impact économique, après le Royaume-Uni et le Brésil.

En France, où Facebook compte 28 millions d'inscrits, 78.000 emplois indirects ont été créés, dont 36.000 grâce à l'impact "marketing" du réseau social, 27.000 dans le secteur de l'économie des applications mobiles, et 16.000 "créés à travers la contribution de Facebook à la demande d'appareils connectés".

Blablacar fait sa communication sur Facebook

Le précédent rapport de Deloitte sur l'activité de Facebook avait fait état de 22.000 emplois indirects générés en France au cours de l'année 2011. "C'est un chiffre très encourageant, qui montre que Facebook est un véritable levier de croissance et un acteur qui arrive à générer de l'activité économique et de la création d'emplois", a commenté Laurent Solly, directeur général de Facebook France.

Il souligne que Facebook "encourage les grandes entreprises et les grands annonceurs, mais aussi les PME et les TPE, à utiliser les outils marketing de la plateforme et à communiquer sur leurs marques. Et développer son marketing sur Facebook est une source de croissance, de productivité, de valeur: nous accompagnons toutes ces entreprises dans leur transformation digitale et nous en faisons une opportunité de croissance", a résumé Laurent Solly.

A titre d'exemple, le site de covoiturage Blablacar "concentre aujourd'hui 70% de ses dépenses marketing sur Facebook", indique le réseau qui rappelle également que 30 millions d'entreprises locales, TPE ou PME, disposent aujourd'hui d'une page Facebook.

N.G. avec AFP