BFM Business

eBay offre 6 mois de congés aux jeunes mamans

eBay s'aligne sur les grands noms de la Silicon Valley qui rivalisent d'avantages offerts aux jeunes parents.

eBay s'aligne sur les grands noms de la Silicon Valley qui rivalisent d'avantages offerts aux jeunes parents. - Kazuhisa Otsubo - Flickr - CC

L'entreprise américaine de e-commerce a annoncé vendredi que les jeunes mamans salariées en son sein bénéficieraient désormais d'un congé maternité payé de six mois, et les papas de trois mois.

Facebook, Spotify, et maintenant eBay. L'entreprise californienne a annoncé vendredi que ses employées auraient désormais le droit à six mois de congé maternité. 24 semaines donc, soit 10 de plus que le congé prévu jusque-là, avec 80% de leur salaire, rapporte CNN Money ce lundi.

Quant aux papas, qui ne bénéficiaient jusque là d'aucun congé, ils pourront désormais prendre 12 semaines à plein salaire. Des avantages qui entreront en vigueur début 2016, et s'appliquent à tous les salariés qui travaillent au moins 20 heures hebdomadaires dans le groupe de e-commerce.

D’autres sociétés du monde de la high tech s’efforcent désormais de proposer des solutions intéressantes pour accompagner la naissance d’un enfant. Amazon proposera 20 semaines de congés parentaux aux mères et six semaines aux "autres parents" à partir de janvier 2016. Largement plus généreux, Spotify, le géant du streaming musical, fort de sa culture d’Europe du Nord, propose un congé payé à 100% jusqu’aux trois ans de l’enfant. Facebook, pour sa part, propose jusqu'à quatre mois de congé parental rémunéré pour le père ou la mère.

Pas de congé parental légal

Aux États-Unis, le congé parental n'est pas inscrit dans la loi. Selon le ministère du Travail, seul 12% des salariés du privé en bénéficient. Mais dans un contexte de concurrence acharnée pour attirer à soi les meilleurs ingénieurs et employés, les groupes de la Silicon Valley rivalisent d'avantages offerts aux salariés.

La nourriture est déjà souvent gratuite dans les groupes phares de la région, tout comme les cours de sport, les transports. Les infrastructures s'apparentent à des espaces de coworking où tables de ping pong, cafeterias et sièges lounge rognent sur les open space. Du coup, la politique familiale semble être devenue le nouveau terrain de bataille des entreprises du numérique. D'autant que le but est double: attirer des cerveaux, et surtout des femmes, dans un univers high tech encore majoritairement masculin.

N.G.