BFM Business

Dell quitte la Bourse pour se relancer

Au fil des années, Dell a perdu sa couronne de numéro un des vendeurs de PC

Au fil des années, Dell a perdu sa couronne de numéro un des vendeurs de PC - -

Le groupe informatique a annoncé, ce mardi 5 février, qu'il va sortir de la cote pour être racheté par un fonds et par son fondateur, Michael Dell. Il s'agit de créer un électrochoc pour redynamiser la société.

Dell officialise son départ de la Bourse de New-York. Le géant informatique américain a révelé, ce mardi 5 février, les modalités d'un accord pour sortir de la cote. Une opération qui valorise le groupe à 24,4 milliards de dollars.

Il s'agit de la plus grosse opération de LBO (Leveraged buyout, rachat de sociétés par endettement), depuis le début de la crise.

A la manœuvre, Michael Dell lui-même. 29 ans après avoir crée l'entreprise dans sa chambre d'étudiant, Michael Dell, qui en détient toujours 14%, montre qu'il croit plus que jamais à son avenir.Il restera d'ailleurs PDG du groupe.

Compenser les virages ratés

Pour le rachat du groupe, il est appuyé par Silver Lake Partners, un fonds de capital-investissement.

L'enjeu derrière cette opération est de créer un électrochoc. Au fil des années, Dell s'est laissé dépasser. Les ventes de PC s'effritent, et cela fait bien longtemps que Dell a lâché sa couronne de numéro un mondial, au profit d'HP, puis du Chinois Lenovo.

Et les efforts de Michael Dell pour se diversifier dans les services notamment, n'ont pas suffi à compenser les virages ratés : celui des tablettes, celui du cloud computing.

En reprenant le contrôle, Michael Dell veut ouvrir une nouvelle page de l'histoire du groupe, et tenter de lui redonner un peu de son lustre d'antan.

Anthony Morel et BFMbusiness.com