BFM Business

Coriolis postule au rachat de Bouygues Telecom Entreprise

Coriolis Telecom veut proposer à Orange d'acquérir les activités professionnelles de Bouygues Telecom. À travers ce rachat, son PDG, Pierre Bontemps, espère constituer un groupe télécoms d'environ 700 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Coriolis Telecom veut proposer à Orange d'acquérir les activités professionnelles de Bouygues Telecom. À travers ce rachat, son PDG, Pierre Bontemps, espère constituer un groupe télécoms d'environ 700 millions d'euros de chiffre d'affaires. - BFM Business

"Candidat à la reprise de Bouygues Telecom Entreprise, l'opérateur se verrait bien en alternative à Orange et SFR, sur le marché des télécoms pour les professionnels. Son PDG, Pierre Bontemps, se dit soutenu par ses banques."

Les négociations avancées entre Orange et Bouygues, et les cessions d'actifs qu'elles vont engendrer, ne suscite pas seulement l'appétit d'autres de Free et SFR. "Nous discutons sérieusement avec Orange sur la partie entreprise et aussi sur la partie grand public. Si nous ne sommes pas au premier tour, nous serons certainement présent au second" affirme ainsi avec assurance Pierre Bontemps, président fondateur de Coriolis sur l'antenne de BFMBusiness.

Coriolis fait le pari que l'Autorité de la concurrence obligera, in fine, Orange à céder Bouygues Telecom à un opérateur autre que SFR, afin d'animer la concurrence. Celui-ci lorgnerait en effet cette activité et se trouve en première ligne dans les négociations en cours.

Coriolis, opérateur de taille moyenne, affirme négocier avec Orange cette possible reprise tout en précisant n'avoir pas les yeux plus gros que le ventre en postulant à la reprise de Bouygues Telecom Entreprise.

Coriolis veut former un groupe de 700 millions d'euros

"Nous pesons 300 millions d'euros de chiffre d'affaires actuellement et eux, 400 millions d'euros. Nous gérons un parc de quelques centaines de milliers de lignes dédiées aux entreprises, ils en ont 1,2 million. Dans les réseaux fixes, ils représentent 80 millions d'euros de chiffres d'affaires et nous 70 millions. Nous voulons constituer une troisième force à côté d'Orange et de SFR en formant un groupe d'environ 700 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel. Pour nous, c'est un frère aîné très dynamique et nous reprendrions les équipes de Bouygues Telecom Entreprise" explique le PDG de Coriolis. 

Dans son projet de reprise, l'opérateur serait soutenu par ses banquiers. "Les deux grands banques françaises qui nous suivent depuis bientôt 20 ans, nous ont dit Banco" affirme Pierre Bontemps.

Coriolis aurait aussi des visées sur des portions de l'infrastructure de réseaux fixes (ADSL) grand public de Bouygues Telecom. "Nous regardons sérieusement une tranche liée à une région comme l'Auvergne ou Bretagne. Nous mettrions alors la main sur des infrastructures fixes grand public, ce qui nous permettrait d'avoir accès à tout l'ensemble du réseau cuivre et fibre optique en France" explique Pierre Bontemps. Avec un tel rachat, l'opérateur changerait alors carrément de dimension...

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco