BFM Business

Charterhouse vend sa participation dans Webhelp

 Webhelp a été créé en juin 2000.

Webhelp a été créé en juin 2000. - Webhelp

Le fonds d'investissement veut vendre ses 60% dans l'opérateur de centres d'appel et de relations clients.

Charterhouse veut se désengager. Le fonds d'investissement a mandaté Deutsche Bank pour la vente de sa participation de 60% dans l'opérateur de centres d'appel et de relations clients Webhelp, ont indiqué à Reuters plusieurs sources proches du dossier. Charterhouse, entré au capital de Webhelp en 2011, réfléchissait depuis plusieurs mois à une cession des parts qu'il détient dans Webhelp, numéro trois européen des centres d'appel après le français Teleperformance et l'allemand Arvato.

Selon les sources, Webhelp pourrait être valorisé environ un milliard d'euros, soit près de dix fois son Ebitda. "On en est au tout début du process", a déclaré l'une des sources, précisant s'attendre à ce que seuls des fonds d'investissement participent aux enchères et déposent des offres de reprise.

528,6 millions d'euros de chiffre d'affaires

A titre de comparaison, Teleperformance, dont la capitalisation boursière s'élève à 3,5 milliards d'euros, est actuellement valorisée à 9,21 fois l'Ebitda, selon les données Thomson Reuters. Créé en juin 2000, Webhelp a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 528,6 millions d'euros. Il a relevé en juin son objectif de revenus pour 2015 à 650 millions d'euros, contre 575 millions précédemment, après avoir acquis les sociétés Perry & Knorr en Allemagne et OnLine en Italie.

Le groupe ambitionne également de devenir le numéro un européen des centres d'appel et des relations clients d'ici trois à cinq ans, avec un chiffre d'affaires supérieur à un milliard d'euros à l'horizon de 2018-2020. Présent dans 20 pays, il emploie quelque 27.000 salariés dans le monde. Charterhouse, Deutsche Bank et Webhelp se sont refusés à tout commentaire sur le sujet.

D. L. avec Reuters